Comment se rendre à Yogyakarta depuis Jakarta en train ?


Arrivés autour de 16h à Jakarta, nous avions prévu de prendre le bus pour atteindre la gare ferroviaire de Gambir puis de prendre le train pour arriver à Yogyakarta.

De l’aéroport aux bus

Arrivés à Jakarta, une fois nos visas tamponnés dans le passeport (environ 30 minutes d’attentes), nous récupérons nos bagages pour sortir de l’aéroport. Les premiers mètres nous montrent un petit peu la façon dont on va être “mangé” pendant le séjour. Lorsque vous suivez le cheminement pour sortir de l’aéroport vous traversez un large couloir où les « Money Changers » sont côte à côte et s’affrontent pour que le client vienne à son poste. Et là on entend “miss, mister ! come on, come come ” avec des personnes qui tapent contre leurs bureaux avec des pièces pour nous appâter – comme nous le ferions pour appâter notre chien avec de la viande.

Nous n’avons pas échangé tout de suite notre argent car les taux de change ne sont absolument pas intéressants dans l’aéroport

Le sourire aux lèvres nous sommes impressionnés par leur détermination pour “obtenir” le client et en même temps nous ne nous entendions plus dans ce raffut. Nous n’étions que tous les deux comme touristes à ce moment-là dans ce fameux passage.

Nous sortons de l’aéroport pour retrouver les arrêts de bus et nous sommes également très sollicités par les taxis. Franchement, ça peut être un peu rebutant au bout d’un moment mais essayez toujours de répondre non avec le sourire et la bonne humeur parce que vous allez être souvent sollicités durant votre voyage.

C’est en longeant l’aéroport que nous avons trouvé un bureau de change avec des taux beaucoup plus raisonnables. Nous échangeons assez d’argent pour acheter les tickets de bus et un peu plus en cas de petit creux.

La mini gare routière n’est pas difficile à trouver, il y a des signalétiques un peu partout en anglais et des panneaux de signalisation.

Ticket de bus aéroport de Jakarta

Sur place, un guichet permet d’acheter directement son ticket. Pour se rendre à la gare ferroviaire de Jakarta il faut compter 40 000 roupies  par personne. Il ne faut pas hésiter à vérifier que le prix demandé est le même inscrit à côté sur des affichettes. Les agents sont tentés de rajouter leur propre petite commission…

Par contre, ne vous attendez pas à retrouver des panneaux indiquant la direction.

C’est un monsieur qui crie les directions de chaque bus à travers son masque contre la pollution. Le dépaysement commence petit à petit …

Nous sommes allés à sa rencontre, nous lui indiquons où nous souhaitons nous rendre avec le ticket, et il est venu quelques minutes plus tard vers nous pour nous dire que c’est notre bus. Nous n’étions pas les seuls Européens à cette gare, mais a priori nous allions chacun dans des directions différentes.

De l’aéroport Soekarno à la gare ferroviaire Gambir

Circulation parfois difficile à Jakarta

Le trajet a duré un peu moins d’une heure

Pour moi (Cécilia), c’était la première fois que je venais en Asie et j’ai donc tout de suite halluciné en voyant des centaines de scooters qui se suivent les uns après les autres. La circulation y est très dense et à première vue c’était complètement le bazar.

La gare ferroviaire Gambir

Arrivée à la gare ferroviaire Gambir autour de 17h30, la nuit tombée, une horde de taxi nous accueillent/assaillissent à la sortie du bus et nous disent que les trains sont remplis, que c’est plus possible de réserver un ticket ou encore qu’il y a des retards sur toutes les lignes. C’était – selon eux – l’apocalypse au niveau des trains. Et tout ça sans connaître notre destination. Ils sont drôles ces chauffeurs de taxi.

Heureusement nous avions déjà acheté nos billets de train pour Yogyakarta.

Il fallait juste passer à un guichet “automatique” pour pouvoir procéder à l’impression du ticket.

C’est un écran qui vous demande le code de votre réservation puis qui imprime le ticket comme sur les anciennes imprimantes. Il faut ensuite le présenter au prochain guichet pour monter sur les quais.

On avait calculé très large au niveau du temps au cas où notre vol ait du retard mais comme ce n’était pas le cas nous avons dû patienter plus de deux heures. Plusieurs fast-food Indonésiens se trouvent dans la gare. Nous décidons de prendre notre repas à l’extérieur, où il faisait chaud – mais moins lourd que dans la gare – et moite. Et là … attaque de moustique !!!

4 piqûres sur les jambes en l’espace de 5 minutes. On asperge immédiatement nos bras et jambes de spray antimoustiques.

Il faut donc surveiller sur les écrans l’arrivée de votre train. Le quai sera déjà indiqué, mais vous ne pouvez pas y aller tant que l’accès au train n’est pas indiqué sur les écrans. Une annonce vocale est faite en parallèle, mais en indonésien … Avec un peu d’attention, on reconnaît les chiffres que nous avions appris (oui oui !) et nous nous sommes présentés au guichet.

Un homme vérifie votre billet et votre passeport. Le train part avec un peu près une heure de retard.

Le billet de train nous a coûté 380.000 rupiah par personne en classe « executive ». C’est la classe la plus confortable, pour 8h de train, on s’est dit que ce serait mieux.

Nous avions les deux premières places dans le wagon et au final ce n’était pas vraiment les meilleures.

Nos places se trouvaient proche de l’avant du wagon donc peu de place pour allonger ses jambes. Dommage car les sièges le permettent. Par ailleurs, nous avions une télé pour tout le wagon (plutôt grande) donc très lumineuse… en face de nous… et le son aussi. Plutôt cool ? Pas vraiment si on veut se reposer. Elle diffusait tout le temps les mêmes clips de musique et des épisodes de séries indonésiennes un peu kitsch. Probablement l’équivalent des feux de l’amour chez nous.

Bon, finalement on commence à s’endormir quand soudain, une gentille hôtesse propose si on souhaite un repas, on se dit pourquoi pas ? Petite méfiance tout de même, nous demandons si c’est “free”, son assistant répond que oui.

A la fin du trajet nous découvrons que le repas n’était pas du tout inclus dans le prix du billet et que 1 plateau repas coûtait 80 000 roupies ce qui est exorbitant quand on sait qu’on peut manger pour 15 000 roupies (un peu plus d’ 1 €) un plat excellent dans un warung (cuisine ambulante).  

Nous ne nous sommes pas baladés dans les autres wagons, et nous n’avons donc pas vu les wagons en classe économique. Pour vous donner une petite idée, notre wagon ressemblait un peu aux anciens TER intercité en France. Avec les mêmes sensations des “boîtes de conserves” des vieux transiliens en Ile de France. Enfin ça bouge pas mal, c’est plutôt bruyant et c’était plutôt sale.

Après 8 heures de train (et 16h d’avion…), nous arrivons vers 5h du matin dans la ville de Yogyakarta.

Cet article vous a plu ? Un petit coup de pouce nous le fera savoir et nous encouragera à enrichir ce blog :)

Commentaires

  1. Salut à vous,
    Actuellement à jakarta, c’est un enfer pour comprendre ce qui se passe. Sur quel site aviez vous acheté vos tickets de train ? Ce sera plus simple que de se rendre à la gare je pense !
    Un grand merci à vous pour cet article !

    • Bonjour Jordy,

      Nous avons acheté nos tickets de train sur le site : tiket.com. On en parle brièvement à la fin de l’article concernant notre itinéraire en Indonésie
      Ensuite, tu devras imprimer ton billet sur une machine à l’intérieur de la gare. Lors de notre venue, il n’y en avait qu’une et une queue se forme à côté de celle-ci. Donc, à priori pas de risque de se tromper. Tu devras rentrer sur cette machine ton numéro de réservation.
      Bon voyage !

  2. Bonjour, pouvez-vous me dire à quelle heure partait le train de nuit ? Je pars à Java en septembre 2017 et mon avion atterit à Jakarta à 17:55. Je ne sais pas s’il est envisageable de prendre le train de nuit pour Yogyakarta le soir même ou si le timing risque d’être un peu court … Super article en tout cas, ça donne une bonne idée de l’ambiance sur place 😉

    • Bonjour Florence,

      Le train de Jakarta à Yogyakarta partait à 20h15 mais peut-être que les horaires ont changé depuis…
      Tu peux regarder sur le site tiket.com. C’est jouable, mais si ton avion a du retard 🙁

  3. Bonjour Thimothée,
    je me rends à Jakarta la semaine prochaine avec une amie, et nous avons prévu de ne pas nous y attarder et de prendre directement le train de nuit pour Yogyakarta. Cependant, avait-il été possible pour vous de rejoindre votre hôtel malgré l’arrivée à 5h du matin ?

    Merci d’avance pour votre réponse 🙂

    Chloé

    • Bonjour Chloé !

      A vrai dire nous n’avions pas d’hôtel prévu en arrivant. Du coup, on a préféré se balader et petit déjeuner. Nous avons trouvé un hébergement en début de matinée. Je pense qu’il faut en parler avec ton hôtel s’il peut te recevoir à cette heure là et voir s’ils te font payer la nuit de ton arrivée à Yogyakarta, mais je ne pense pas. Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *