Escapade colombienne à Jardin


Si on m’avait dit que mon petit paradis s’appelait « Jardín », je ne l’aurais pas cru. Et pourtant, ce lieu reste spécial à mes yeux. C’est notre dernier stop avant de revenir à la maison, en France. C’est à Jardín, en Colombie, que nous avons vécu nos derniers jours en Amérique du Sud, c’est à Jardín où presque tous les soirs nous fêtions notre départ avec les voyageurs rencontrés 1 heure plus tôt, à Jardín où je me voyais rester des semaines et des semaines. Peut-être même toute la vie. Je vous dis en quoi ce lieu était tellement spécial et ce qu’on a bien pu y faire.

Pura vida à Jardín

Jardín, c’est le village où nous avons pris plaisir à nous arrêter plusieurs jours, en réalité plus d’une semaine, pour faire une pause. On se déconnecte vraiment, on contemple le paysage, on écoute les bruits de la nature et le chant des oiseaux colorés. Un émerveillement constant… Je ne me rappelle pas, en deux ans de voyage, avoir aussi bien dormi et si profondément. Une atmosphère infiniment paisible s’est emparée de nous. Nous étions toute la journée sereins et détendus. L’hostel où nous nous trouvions a certainement contribué à toute cette positivité. Situé en dehors du village, perché à flanc de montagne, entre les plantations de bananes et de café. Les fincas longent la route et l’une d’entre elles est devenue une auberge de jeunesse, celle où nous étions.

maison-typique-region-antioquia-colombie-jardin

Les petites maisons que l’on retrouve à Jardín

Jardín est un petit village paisible. Bien que nous ayons été plusieurs fois surpris par son animation continue et l’afflux de citadin de Medellín en fin de semaine, c’est l’image que nous en gardons. Le village en soit se résume à une dizaine de cuadras (pâtés de maisons). Mais quel décor ! Des maisons colorées se suivent, mais ne se ressemblent pas. On résiste difficilement au charme de ces demeures. Ici, contrairement à Salento, pas de boutiques en fil indienne ni de racoleurs. On marche tranquillement pour trouver un café, on observe les commerçants du marché, puis on se délecte à observer la vie quotidienne du village. Jardín garde son âme de village antioqueño (de la région d’Antioquia) et son art de vivre. On reste hypnotisés face au va-et-vient des motos taxis, des chivas bondés d’écoliers et des jeeps prêtes à toucher le sol tellement elles sont chargées de bananes et de nombreux passagers. Une fois que l’on saisit l’esprit de ce petit village de l’ « eje cafetero » (la zone du café), on décide de jeter un œil aux activités que Jardín propose.

jardin-village-antioquia-visiter-medellin-colombie

Ici, les jeunes et les moins jeunes se balancent sur leur chaise


jardin-colombie-visiter-village-eje-cafetero

La Coupe du Monde en Colombie ! Comptez les maillots jaunes 🙂

Que faire à Jardín ? Énormément de choses ! Il y en a pour tous les goûts : visite guidée d’une plantation de café, birdwatching, observation de fabrication de la panela, promenade pour voir les cascades du coin, se régaler en mangeant de la truite, balade à cheval, voler en parapente… Je crois que le repos est aussi l’une des « activités » incontournables de tous les voyageurs de passage à Jardín. Les averses ne sont pas rares pendant la journée (seuls les mois de décembre à février affichent des pluviométries très faibles).

que-faire-jardin-colombie

Vue du village de Jardin, que c’est beau !

Envahis d’une certaine paresse à Jardín, nous n’avons pas exploré toutes les possibilités d’excursions. Néanmoins, on vous donne un aperçu des activités à faire et nos impressions sur celles que nous avons pu tester.

Se promener dans les environs de Jardín

Il y a deux promenades qui font partie des incontournables de Jardín et que l’on peut faire en solo :

Randonnée incluant la « Cascada la escalera » et le « Mirador Cristo Rey »

Cette randonnée forme une boucle. Depuis Jardín, il faut compter 9 kilomètres. Les marcheurs sont amenés à emprunter des petites routes et des pistes. Nous ne l’avons pas testée, mais on vous laisse le lien wikiloc de cette rando pour avoir connaissance du parcours et des dénivelés.

Randonnée incluant la « Cascada del Amor », « Charco Corazon » et la Garrucha (téléphérique)

5.5 kilomètres. Un sentier que j’ai beaucoup aimé, car il donne un aperçu de plusieurs facettes de Jardín. Les plantations de café, lulo (narangille en français), banane, sucre de canne, d’avocat et des fincas scintillantes avec leurs jardins précieusement entretenus illustrent clairement l’activité agricole du village. Des demeures assez improbables qui nous rappellent la proximité de Medellín et de son histoire. Une végétation luxuriante et de nombreux oiseaux multicolores, l’une des raisons de notre venue à Jardín. Une balade qui prend entre 2h et 2h30 de marche. On peut emprunter le « téléphérique » ou bien marcher. Plusieurs panneaux d’informations permettent d’orienter les visiteurs. Voilà le lien wikiloc si vous cherchez l’itinéraire précis de cette randonnée.

cascade-jardin-colombie-que-faire

Cascada del Amor, petite cascade sur la route

D’autres randonnées sont possibles, vous trouverez plus facilement des informations sur place concernant les offres d’excursions et les sentiers balisés.

La Cueva del Esplandor ou comment se perdre ?!

La Cueva del Esplandor, c’est une grotte qui a la particularité d’être traversée par une cascade. Il s’agit d’une des activités phares de Jardín que nous n’avons personnellement pas testée. L’activité est proposée par l’agence de tourisme du coin et vaut 55 000 COP/pers (16€). L’excursion inclut le transport, le déjeuner et des snacks pour la route. La jeep permet de s’approcher de très près du site et il est nécessaire de marcher quelques kilomètres (autour de 3 km aller-retour de mémoire). Étant restés plus d’une semaine dans le même hostel et toujours curieux de connaître les impressions des autres voyageurs de cette excursion, nous pouvons en parler en quelques lignes. Deux impressions se dégagent de l’excursion avec l’agence. La première c’est que la visite est sympa mais le rythme assez lent. Arrêts très fréquents et non nécessaires, peu de commentaires liés à la nature… Une opinion émise par plusieurs voyageurs amateurs de randonnée. L’autre version, c’est que le site est très sympa et tout est bien organisé.

Vous pouvez essayer de faire la balade en solo (16 kilomètres aller et retour). Mais les seuls retours d’expériences que nous avons eus étaient les mêmes : « On n’a pas trouvé la grotte ». Les locaux ne sachant pas forcément où se trouvent le site, ils ne sont pas 100 % fiable non plus.

Avis aux lecteurs qui ont réalisé cette activité en solo, si vous pouviez nous faire part de vos retours, ça pourrait être utile à d’autres 🙂

Prendre le téléphérique de la Garrucha

jardin-colombie-que-faire-telepherique

LA petite attraction du village

C’est plus par curiosité et par divertissement que l’on emprunte le téléphérique de la Garrucha. Il invite, pendant quelques minutes, les promeneurs à surplomber les plantations de banane plantain. Cela permet d’économiser une vingtaine de minutes de marche. Au niveau du point culminant se trouve un restaurant avec une vue panoramique sur Jardín et les montagnes environnantes. Le week-end, le lieu est très convoité par les locaux. Ils proposent des grillades et la fameuse bandeja paisa. Ambiance assurée.

NOS CONSEILS PRATIQUES

Le téléphérique est en circulation en semaine de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h00. Le week-end de 9h30 à 19h.

Prix : 7000 COP (2€) aller et retour.

Balade à cheval (cabalgatas)

Plusieurs balades sont envisageables. Il faut compter 20 000 COP/pers par heure (un peu moins de 6€). Il y a par exemple une balade à cheval menant à la cascade la Escalera et le Cristo Rey qui dure environ 3 heures pour un coût de 60 000 COP/personne. Cela inclut le prêt du cheval et le guide avec son cheval. Il y a deux agences qui proposent ce type d’activité : Jardín de Aventuras et Aranacao Tours.

Canyoning / Rappel / Parapente

À partir de 70 000 COP/pers (environ 20€), on peut se laisser tenter pour quelques minutes ou heures d’aventure de canyoning. Pour une dizaine de minutes de parapente, il faut compter 110 000 COP/pers (32€). On vient vous chercher directement à votre hébergement, vous faites du parapente avec un professionnel et on vous dépose à votre hébergement. Il est possible de réserver la veille pour le lendemain. Ce que je vous recommande de faire par rapport à la météo qui fait parfois des caprices.

Birdwatching au Parque Natural Jardín de Rocas

Si vous n’avez pas eu la chance d’apercevoir le « Gallito de Roca » (Coq de roche Péruvien en français) ni le Barranquero du coin (le Motmot houtouc) lors de ces balades autour de Jardín, c’est l’endroit que vous devez visiter. Nous avons vu 7 Gallitos de Roca au même moment. Les bruits qu’ils produisent sont complètement stupéfiants, sans parler de leurs crêtes. On se dirige vers un mini sentier et on se laisse guider par les sons du Motmot. On ne se lasse pas de les observer d’autant plus qu’ils se laissent approcher de près !

jardin-colombie-birdwatching-que-faire-motmot

Le Barranquero et ses fameuses plumes

birdwatching-colombie-jardin-que-faire

Rencontre avec un geai vert

oiseaux-jardin-colombie-village-colonial-eje-cafetero

Le Tangara à croupion rouge aussi visible qu’un feu rouge

jardin-colombie-observation-oiseau-gallito-de-la-roca

Le Gallito de las Rocas prend la pause, on distingue bien sa houppette de sa tête

Par contre, j’ai été un peu déçue de ne trouver aucun panneau d’information concernant les oiseaux que l’on a vu et que l’on peut voir dans le parc. La dame à l’entrée se charge du paiement, nous montre les deux principaux points de vue et ciao. Ce parc privé ne fait pas l’objet d’une très longue visite étant donné que c’est petit et qu’il n’y a pas de véritable sentier de randonnée. Et puis, c’est peut-être bête, mais c’était tellement facile de les voir d’aussi prêt et si facilement que je n’avais pas cette sensation d’avoir méritée de les voir.Ils sont libres, mais quand même, ce n’est pas pareil que de tomber dessus par hasard en se promenant. Par contre, pour prendre des photo, c’est topissime !

NOS CONSEILS PRATIQUES

Visite

  • Je recommande d’avoir un réel intérêt pour ces oiseaux sinon je ne pense pas que ça vaille la peine de s’y rendre.
  • Aucune possibilité de randonnée.

Horaire

Ce parc est ouvert au public de 6h à 7h puis de 16h à 17h30. Ces horaires correspondent à la présence théorique des oiseaux. Attention, les horaires semblent changer assez souvent…

Prix

ll faut s’acquitter de 10000 COP par personne (3€).

Goûter aux « Dulces de Jardín »

C’est l’institution de Jardín. C’est une entreprise familiale qui depuis 2002, se dédie à la production de confitures, de fruits en sirop, d’arequipes, de biscuits et de confiseries. Le cadre est joliment décoré, on peut se laisser tenter sur place par les produits de leur salon de thé ou bien acheter pour ensuite l’emporter dans sa valise. On peut déguster les produits avant d’acheter. Seul inconvénient, l’accueil était loin d’être le plus chaleureux de Colombie…

Visiter une plantation de café

visiter-plantation-cafe-jardin-colombie

Petites graines pour un max de saveurs !

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de visiter une plantation de café, c’est peut-être le moment ! Nous avions déjà visité une finca de café à Minca donc nous avons fait l’impasse sur cette activité. Nous avons connu des voyageurs qui avait tenté l’expérience à la Finca « La Florida », le coût est de 20 000 COP/personne (moins de 6€). Il faut compter une bonne heure de visite, tout dépend de votre intérêt sur le sujet. La visite comprend une dégustation de café sur place. Le lieu est superbe ! Rien que le point de vue sur les environs vaut le déplacement.

Visiter un élevage de truites et dégustation

truite-panela-jardin-colombie-que-manger

Envie d’une truite à la panela ?

truite-ail-ou-manger-jardin-colombie-blog

Truite à l’ail, j’adoooore !

À Jardín se trouvent plusieurs sites d’élevages de truite. Certains d’entre eux offrent la possibilité de visiter l’endroit et proposent des services de restauration. C’est le moment idéal pour goûter la truite sous toutes ses coutures ! Nous étions à « La Argelia » (Km 1 de La Vereda La Salada). Malheureusement la truite est généralement frite … (overdose de poissons frits !) puis assaisonnée selon sa commande. J’avais choisi la truite à l’ail et Tim celle à la panela (jus de la canne à sucre cuit, on en parle plus bas !). En accompagnement : riz coco (délicieux !) ou riz nature, mini arepas, patacones (banane plantain frite) et une portion généreuse de salade composée (waoouh!). Un plat avec une boisson coûte 22 000 COP (6,50€). Ce que j’ai beaucoup aimé était l’ambiance décontractée du lieu. Le cadre était aussi très chouette, ce qui est normal puisque les alentours de Jardín sont magnifiques. Les touristes locaux se jettent sur les truites, mais pas seulement au sens figuré. On peut aussi pêcher les truites dans des bassins et les faire cuisiner sur place ou les emporter chez soi.

Visite d’une fabrique de panela artisanale

Qu’est-ce que la panela ? C’est l’un des produits traditionnels de la Colombie. Il s’agit du jus de la canne à sucre transformé. Ils extraient d’abord le jus de la canne à sucre puis le font cuire à très haute température. Ils obtiennent alors une pâte et forment des boules de cette pâte. Une fois durci, c’est ce qu’on appelle la panela. Elle est vendue telle quelle ou bien en sachet quand elle est moulue. À Jardín, il existerait plusieurs fabriques. L’une d’entre elles se trouve à « La Argelia », qui produit également des truites.

visite-de-fabrique-panela-jardin-colombie

Sous nos nez et nos yeux la fabrication de la panela

L’odeur est saisissante et même si on vient tout juste de manger, cela m’a ouvert l’appétit ! La chaleur est pesante, l’évaporation de l’eau dans les cuves rend l’air humide (encore plus qu’il ne l’est déjà). On reste en admiration face aux ouvriers œuvrant à leurs tâches. À l’aide d’une pelle, les employés transfèrent énergiquement le jus de la canne à sucre d’une cuve à une autre. Le liquide brunit, il devient de plus en plus condensé et compact. En dehors des cuves, le produit se refroidit et se durcit en l’espace de quelques minutes. On reste scotchés devant cette métamorphose. Comme quoi, il m’en faut peu pour me fasciner. L’un des employés nous propose de goûter à la panela encore molle. Un délice !

que-faire-jardin-colombie-visite-de-fabrique-panela

Les employés mélangent la panela afin qu’elle refroidisse de façon homogène

La panela, c’est le produit qu’on retrouve dans chaque maison colombienne. Ils utilisent la panela, le plus souvent pour sucrer leurs cafés, dans les jus de fruit ou bien dans la réalisation de desserts. Il est courant de retrouver « l’agua de panela » en boisson lorsqu’on prend un almuerzo (déjeuner) dans un petit restaurant familial. Cette boisson est réalisée à base de panela, d’eau et parfois de citron.

panela-colombie-sucre-jardin-visiter

En quelques minutes, la panela devient (presque) aussi dure que de la pierre

NOS CONSEILS PRATIQUES

Visite

  • La production de la panela a lieu uniquement le dimanche de 12h à 16h. Demandez auprès de votre hébergement de vérifier que le processus aura bien lieu ce jour-ci.
  • L’observation de la fabrication de la panela est gratuite.
  • Il n’y a pas vraiment de visite guidée. Les visiteurs peuvent observer le processus depuis une passerelle en hauteur. Nous avions emprunté un escalier pour rejoindre l’étage où tout se passe, nous avons interrogé un jeune qui regardait les autres travailler pour qu’il nous explique comment se déroule le processus. Allez donc à leur rencontre pour en savoir un peu plus ! Aucun panneau d’information n’est disponible.

Pourquoi aller à Jardín ?

Sur la route, nous avons rencontré plusieurs voyageurs hésitant à aller jusqu’à Jardín. En effet, ce n’est pas sur la route pour aller de Salento à Medellín et le village étant encore (un peu) méconnu, il n’y a pas de trajet direct en bus. On vous donne quelques raisons pour visiter Jardín.

Courrez à Jardín si…

  • Vous aimez la nature ! Ici pas de discothèque, 3 boutiques de souvenirs pas plus. Les activités se concentrent autour de la nature.
  • Vous avez prévu un peu de temps sur votre voyage, le trajet pour y aller ou en sortir peut prendre un peu de temps. En gros, si vous êtes à Medellín et que vous disposez d’une journée à consacrer à Jardín passez votre tour. (à moins d’aimer la course et les bus)
  • Vous avez envie de tranquillité et de vous relaxer.
  • Vous êtes curieux de découvrir la culture antioqueña (de la région d’Antioquia). Les plantations de café, le paso fino, le poncho colombiano et les chapeaux traditionnels sont seulement quelques éléments de cette culture…

Vous l’aurez compris Jardín a été un de nos coups de cœur en Colombie (oui il y en a beaucoup :)). Une ambiance différente de celle de Salento. À Jardín, nous avions l’impression que le village a su garder son charme et son authenticité. Les paysages, bien que similaires à ceux de Salento, valent quand même le détour. Jardin est un village colonial coloré qui comme Guatapé, Filandia et Salento ont des atouts indéniables. Depuis Jardín, il est possible de visiter le charmant petit village de Jerico et celui de Tamesis.

NOS CONSEILS PRATIQUES

Où dormir à Jardin ?

Lorsque nous étions à Jardin, vous l’avez bien compris, nous nous sommes extrêmement bien reposés. Je pense que c’est surtout grâce au cadre reposant de l’auberge de jeunesse où nous nous trouvions. L’hostal est un peu à l’écart de Jardin, à 30 min à pied ou 5 min de mototaxi (5000 COP) ou de jeep qui fait office de transport public (1000 COP). Grâce à cette situation exceptionnelle, nous avons pu profiter des magnifiques montagnes qui entourent Jardin. Il s’agit de l’Ayahuasca Hostal ! Attention ! Ne vous méprenez pas sur le nom de cette auberge. Il n’est pas question de séance d’Ayahuasca. Ce nom a été choisi car la plante est réputée pour son pouvoir de guérison ; l’auberge se veut être un endroit de repos où les voyageurs de passage peuvent reprendre des forces.

Comment aller à Jardin ?

  • Comment aller à Jardín depuis Medellín ?
    • Il y a deux compagnies qui proposent ce trajet : Rapido Ochoa et Transportes Suroeste. Les départs ont lieu depuis la « Estacion Sur » de Medellín. Le trajet dure entre 3 et 4 heures et coûte 26 000 COP/pers (moins de 8€).
    • Les départs chez Rápido Ochoa ont lieu à 8h50, 13h, 15h et 16h25.
    • Avec Sureste antioqueño les départs sont à 5h30, 6h55, 9h20, 10h, 10h30, 12h, 13h30, 14h, 15h45, 17h, 17h20 (+ 18h30 le dimanche). Les compagnies possèdent des bus de taille moyenne et des micros (minibus). Lors des weekends et jours fériés, il peut y avoir des départs supplémentaires.
  • Comment aller à Medellín depuis Jardín ?
    • Avec la compagnie Transportes Suroeste : 5h15, 6h, 7h, 9h30, 12h, 15h, 16h15, 17h ( + 18h30 le dimanche).
    • Avec la compagnie Rapido Ochoa : 4h45, 8h30, 10h30, 13h, 14h15, 17h45.
    • Les deux compagnies de trouvent dans la rue 8 (calle 8). Elles se trouvent juste en face l’une de l’autre !
  • Comment aller à Jardín depuis Salento ? (Ou inversement)

Il n’existe pas de trajet direct entre Salento et Jardín (pour l’instant). Les conducteurs de bus ont l’habitude, donc n’hésitez pas à demander si vous avez un doute.

Pour aller de Salento à Jardín, il y plusieurs options :

  • Option 1 : Prendre un bus de Salento à Pereira puis Pereira – Riosucio et enfin Riosucio – Jardín. C’est l’option avec le plus de changement, mais il y a davantage de départs tout au long de la journée.
  • Option 2 : Prendre un bus de Salento à Riosucio, puis un autre de Riosucio à Jardín. Le trajet direct de Salento à Riosucio étant plus rare, nous vous conseillons de vous renseigner sur les horaires et de le réserver à l’avance.
  • Option 3 : Prendre un bus de Salento à Medellín puis de Medellín à Jardín. Ça fait faire un détour, mais c’est sans doute le plus simple si vous n’êtes pas à quelques heures près.

Pour aller de Jardín à Salento, ce sont les mêmes options, mais … dans l’autre sens, bien vu ! Héhé ! Sauf que là, on peut vous donner quelques horaires (susceptibles de changements évidemment)

  • Départ à 8h depuis Jardín pour Riosucio. Temps de trajet : 3-4 heures. Puis de Riosucio à Salento il y a un bus à 12h. Temps de trajet : 3h30
  • Départ à 12h depuis Jardín pour Riosucio. Temps de trajet : 3-4 heures. Puis de Riosucio à Pereira, départs fréquents. Temps de trajet : 3 heures. Et enfin de Pereira à Salento, départs fréquents (dès que le minibus est complet). Temps de trajet : 30 minutes

Partager sur Pinterest :

jardin-colombie-pinterest

jardin-les-incontournables-colombie

gallito-de-la-roca-colombie-jardin

Des liens d’affiliation sont présents dans cet article. Si vous passez par ces liens pour acheter un bien ou un service, ça ne vous coûtera pas plus cher, mais nous touchons une (petite) commission.
Escapade colombienne à Jardin
4.8 (95%) 4 votes

Cet article vous a plu ? Un petit partage nous le fera savoir et nous encouragera à enrichir ce blog :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *