5 choses à faire à Medellín !


Qu’est-ce qu’on peut bien faire à Medellín ? Nous avions entendu et lu sur plusieurs blogs qu’il n’y avait pas grand-chose à faire, que la ville ne présente pas d’attrait touristique, que le centre-ville est bof, qu’on fait un tour dans le quartier Poblado et le tour est joué. Des avis pas très valorisants de la ville. C’était mal parti donc. D’un autre côté cependant, nous avions entendu que Medellín est dynamique, qu’elle change, qu’elle est aussi la terre d’accueil de nombreux expatriés… Que pouvaient-ils donc bien trouver à cette ville ? Qu’est-ce qu’on peut visiter ? Nous avons mené l’enquête et nous vous proposons 5 activités à réaliser lors de votre séjour à Medellín. Au programme : balade alternative dans la ville, se régaler dans le quartier d’El Poblado, comprendre les conflits et la violence des dernières décennies en Colombie, se retrouver en pleine jungle dans la ville, prendre l’air à Guatapé.

1. Se laisser guider dans le centre historique et la comuna 13 de Medellín

 Medellín est une ville qui n’a peut-être pas (encore) de centre historique hyper sympa et propre, mais elle a aujourd’hui ce que la plupart des grandes villes recherchent : le dynamisme, le changement et la transformation urbaine. Elle renaît de ses cendres comme on dit. Nous voulions voir cette transformation et la percevoir ne serait-ce qu’une journée. Autant vous dire que sans connaître un minimum l’histoire et l’évolution de Medellín, il est difficile de « lire » et de prendre connaissance du renouveau de Medellín. Impossible donc, selon nous, de profiter de la ville en solo comme il se doit.

statues chat gato botero plaza medellin colombie cecilia et cathy

Entre temps nous avons pris connaissance de la démarche de Cathy et son agence nommée Kanaas Travel. Une expat’ française qui vit depuis deux ans dans la région de Medellín. Son idée c’est de faire découvrir Medellín et ses environs (Quartier favela / Quartier populaire « Comunas », Peñol  & Guatapé, Jerico, production de café, ferme biologique, ferme traditionnelle de fleurs…) tout en soutenant le tissu social et économique du territoire visité. Comment c’est possible me direz-vous ? Son agence soutient directement des collectifs, des familles, des artisans et des associations en proposant aux voyageurs de passage d’aller à leur rencontre. Cela se traduit, entre autres, par une aide financière pour plusieurs acteurs de la communauté locale grâce à la venue des touristes. Nous avons tout de suite accroché à cette idée de balade alternative et le fait de pouvoir vivre une expérience différente.

Nous optons pour l’excursion « Medellín & Art de rue » incluant la visite du centre historique de Medellín et la comuna 13 sur une journée. Cette balade permet de soutenir un collectif appelé « Las Berracas de la 13 » composé de femmes de la comuna 13 qui ont été victimes du conflit armé. Cathy s’occupe de tout, les transports, les pauses, le déjeuner chez l’habitant ou dans le restaurant du collectif, nous la suivons toute la journée les yeux fermés, enfin façon de parler évidemment 🙂 C’est plutôt agréable de se laisser guider lorsqu’on arrive tout juste dans une nouvelle ville. On vous raconte en détail ce que nous avons bien pu voir et faire pendant cette journée.

Nous commençons tout d’abord notre visite dans le Salon Malaga, il s’agit d’un des plus anciens cafés de Medellín. Cathy sait déjà comment nous parler. Ce lieu est très charmant, populaire et en plus de ça, on peut imiter la plupart des paisas (habitant de la région d’Antioquia dont Medellín fait partie) en buvant un tinto. Le tinto c’est LE café traditionnel de la Colombie aussi bien servi dans la rue que dans les cafés.  Commencer notre journée par un café c’est l’idéal pour faire connaissance et d’en apprendre plus sur l’importance du tango à Medellín. Du tango à Medellín ??? Ce n’est pas Buenos Aires la capitale du Tango ? C’est vrai, mais Medellín a aussi accueilli le fameux Carlos Gardel qui a donné l’impulsion du tango dans la ville.

interieur salon malaga plus vieux cafe tango medellin colombie

Nous étions bien réveillés et excités à l’idée d’en avoir un peu plus sur Medellín. Il faut dire que le café ne nous aidait pas à garder notre calme. Surtout moi qui ne bois habituellement pas de café. J’adoooooore faire comme les locaux haha. Cathy nous emmène voir toute la matinée, les lieux incontournables du centre-ville.

En chemin, notre guide nous apprend comment s’est formée la ville de Medellín. Des indigènes à la migration rurale de Medellín, en passant par l’arrivée des colons. Nous marchons jusqu’à la place de la mairie où nous commençons notre balade pour voir plusieurs représentations artistiques des métiers de rue de Medellín et de façon plus globale, de Colombie. Nous poursuivons notre visite qui s’articule, entre autres, autour des différents lieux emblématiques de la ville : l’ancienne gare ferroviaire, le centre administratif de la ville, la place des Lumières (plaza Cisneros), ancien entrepôt construit par Charles Carré, l’église Veracruz, la place principale, la tour Coltejer, le premier hôtel 5 étoiles de la ville, les statues de Botero…

Une visite qui nous permet de donner un sens à cette ville et à chaque édifice d’importance que nous croisons. Qu’est-ce qu’elle a de spécial la tour Coltejer ? C’est le plus haut édifice de Medellín, elle mesure 175m wow ! On apprendra également l’importance du secteur économique du textile pour la ville. C’est quoi ce bâtiment un peu tristounet, mais à la fois classe qui ressemble à un manoir de film d’horreur ? C’était le premier hôtel 5 étoiles de la ville, qui était fièrement revendiqué par plusieurs businessmans d’importance de l’époque. Notre guide nous renseigne concernant l’âge d’or de Medellín. C’est quoi ces étranges tubes énormes sur la place ? Ce sont des colonnes avec des néons rendant hommage à Francisco Javier Cisneros, fondateur majeur du chemin de fer de la région d’Antioquia.

medellin place centrale colombie guitaristes musiciens

En parcourant quelques rues piétonnes de la ville, on en profite pour déguster quelques spécialités de la ville et questionner Cathy à leurs sujets. Un vendeur de rue crie « Hormigas », ce qui signifie « fourmis », ce n’est pas forcément du coin, mais plutôt de Santander ou dans d’autres régions au Pérou par exemple. Ça peut rebuter certains, mais pas Timothée qui en achète. Il s’agit d’énormes fourmis toastées. Bilan : c’est plutôt pas terrible… On goûtera également le pandebono, c’est LA spécialité colombienne que l’on se doit de goûter en visitant le pays. C’est un petit pain à base de manioc et farine de maïs. La texture est un peu élastique, car il contient également du fromager très léger. Les Colombiens le dégustent aussi bien au petit déjeuner que pour grignoter quelque chose en route. Bref, tout ça pour dire qu’il est l’heure de déjeuner. Avant de déjeuner, nous empruntons le téléphérique J. On ne se rend pas seulement compte de l’immensité de la ville, mais aussi de la pauvreté des quartiers qui épousent les montagnes environnantes. Nous attrapons ensuite un bus qui nous mène en une dizaine de minutes jusqu’à la maison d’Estela et Juan. Nous voilà dans la comuna 13.

Nous rencontrons Estela et Juan qui vivent depuis 39 ans dans la comuna 13. Ils ont eu 4 enfants et vécurent heureux, sans accrocs… La réalité est différente. Estela a directement été touchée par les bandes illégales du quartier. Elle tenait un commerce de rue, dans lequel elle vendait des hamburgers, elle a dû garder sous silence les trafics des groupes armés sur le territoire et même cacher leurs armes… Les groupes armés faisaient également du chantage à Estela et ne se gênaient pas pour se servir de burgers. Elle a dû mettre la clé sous la porte. Elle a aussi perdu un membre de sa famille lors d’une opération militaire effectuée dans le quartier.

Nous voilà rassasiés et prêts à continuer notre visite dans la comuna 13. Cathy nous explique que nous allons visiter seulement l’un des quartiers de la comuna 13. Si on reprend l’échelle administrative, Medellín comporte 16 communes, chacune des communes possède plusieurs quartiers. La comuna 13 est composée de 23 quartiers par exemple. Cette commune était, il y a encore quelques années,  très loin d’accueillir des touristes. Le quartier – comme beaucoup d’autres à Medellín – était considéré comme très dangereux puisque plusieurs gangs / groupes armés sévissaient. Chacun revendiquant son territoire, avec ses propres règles, son économie… cela, engendrant des règlements de compte récurrents entre les groupes. Les habitants du quartier, désemparés et spectateurs, mais aussi victimes ont subi les attaques entre les bandes. Depuis, plusieurs opérations du gouvernement (ORION en 2002 notamment) ont été lancées pour mettre fin à ces bandes et trafics en tous genres.

Ensuite la ville a décidé de procéder à un désenclavement du quartier en construisant des escalators. Le quartier était autrefois seulement accessible à pied grâce à des rues abruptes, des centaines de marches étroites. Les escalators représentent aujourd’hui l’un des attraits touristiques de la comuna 13. On apprendra pendant la visite les différentes étapes qui ont permis la transformation de ce quartier.

On vient à la comuna 13 pour voir le street art créé par le collectif Kolacho, responsable de la majorité du travail artistique mural réalisé sur ce territoire. Nous marchons dans le quartier, observons les fresques et écoutons leurs histoires à travers les explications de notre guide.

mirador graffiti street art colombie medellin comuna 13

Nous poursuivrons notre visite pour aller à la rencontre d’un des membres de l’association de « Las Berracas de la 13 ». Ils disposent d’un petit stand proposant de l’artisanat confectionné par les femmes de l’association. Un moment d’échange pour en apprendre plus sur le collectif, entre les différentes activités dans lesquels évoluent les membres et les projets en cours. Notre balade se termine, il est temps de rentrer.

stand artisanat berracas de la 13 colombie medellin comuna 13

NOS CONSEILS PRATIQUES

  • Visiter Medellín tout seul, vous l’aurez compris, n’a pas trop de sens. C’est une grande ville, il y a beaucoup de monde et on peut vite se sentir mal à l’aise. Je vous recommande vivement d’être accompagné par quelqu’un du coin.
  • Si vous souhaitez prendre contact avec Cathy de Kanaas Travel. Vous pouvez la contacter via son adresse mail qui est [email protected] ou bien via sa page Facebook en attendant que son site internet voie le jour. Dans l’absolu, vous devez envisager de la contacter au moins 48-72H avant la date de l’excursion que vous souhaitez pour qu’elle soit en mesure de prévoir l’excursion désirée. Cette excursion qui dure une journée (9h-16h30/17h) coûte 50€ par personne pour un groupe de 2 personnes et les tarifs sont dégressifs (35€ pour 3 personnes, 25€ pour 5 personnes, 18€ pour 10 personnes).
  • Nous sommes loin d’un marathon, la visite est tranquille, il faudra juste une paire de chaussures confortables pour pouvoir marcher toute la journée.
  • Dans la Comuna 13, des enfants peuvent vous proposer de danser quelques minutes et en échange, ils espèrent un pourboire. Refusez cette danse. Ces enfants, attirés par l’appât du gain, font l’école buissonnière et au fil du temps, ne vont plus du tout à l’école. Ils pensent qu’ils pourront gagner leur vie de cette façon.

2. Visiter le musée de la mémoire à Medellín

Voilà un musée que vous devrez visiter lors de votre séjour en Colombie. Si vous avez envie d’en apprendre plus sur le conflit armé de ces cinquante dernières années en Colombie, c’est peut-être le moment idéal. Un musée émouvant qui vous permettra de suivre, à travers les témoignages des victimes, un passé difficile et violent. Même si vous n’êtes pas fan des musées, on vous le recommande chaudement, car il est très ludique grâce aux différents outils pédagogiques mis à disposition (tablette tactile, vidéo, photographie, maquette, musique…)

museo de la memoria medellin musee a faire colombia

NOS CONSEILS PRATIQUES

  • Le musée est gratuit.
  • Comptez 2 à 3 heures de visite ! Il y a peu de salles, mais celles-ci comportent différents outils pédagogiques et l’on peut rapidement être absorbé par les récits et les explications fournies.
  • Quelques cartels sont traduits en français, tandis que les outils médias (vidéo et photographie) sont en espagnol et en anglais.
  • Les horaires d’ouvertures sont les suivants : lundi fermé, du mardi à vendredi de 9h à 18h, le week-end et jours fériés de 10h à 16h.
  • Se rendre au Museo Casa de la Memoria (adresse : Calle 51 # 36-66 Parque Bicentenario) : en métro on se rend jusqu’à la station San Antonio pour prendre la connexion du tranvía (ou tramway) et s’arrêter à la station Bicentenario. Depuis la station, il faut compter une quinzaine de minutes pour arriver jusqu’au Museo Casa de la Memoria.
  • Le site internet du musée c’est par ici

3. Flâner et se goinfrer dans le quartier Le Poblado – Manila

C’est LE quartier où se concentrent les hébergements de toutes gammes destinés, entre autres, aux touristes internationaux. C’est devenu l’un des quartiers touristiques incontournables de la ville où l’on retrouve des dizaines de bars branchés, des cafés charmants, des restaurants fastueux éparpillés dans les rues du quartier. On peut prendre plaisir à s’arrêter quand cela nous chante, pour boire un verre ou un café, goûter à une gourmandise ou encore se perdre tout simplement. C’est plus particulièrement du côté de Manila que nous avons aimé nous promener, loin du trafic assourdissant des grands axes de la ville et des grands buildings.

NOS CONSEILS PRATIQUES

  • Pour se rendre à la comuna el Poblado : une station de métro dessert ce quartier, elle se nomme « El Poblado ». En journée, on peut se rendre en marchant à El Poblado depuis le terminal Sud de Medellín.

4. Se balader dans le jardin botanique

Le Jardin botanique de Medellín rend hommage à Joaquin Antonio Uribe, l’un des naturalistes d’Antioquia, le plus connu et chéri. En bref, ce jardin botanique peut-être un excellent emplacement pour entrevoir la diversité de la flore en Colombie. En plus de se retrouver au calme et à l’ombre, on a la chance de voir des iguanes. On peut également visiter l’un des sites phares du jardin : le mariposario (serre de papillon). Avant de s’y rendre, vérifiez bien que le jardin n’accueille pas un événement spécifique. Si c’est le cas, certains espaces peuvent être inaccessibles. C’est du vécu 😉 Jetez un coup d’oeil au site internet du jardin botanique par ici.

iguane jardin botanique medellin colombie

5. Prendre l’air à Guatapé

C’est une excursion d’une journée en solo ou avec une agence depuis Medellín. Si on se rend à Guatapé, c’est pour deux raisons principales. La première, c’est pour grimper 659 marches et arriver au sommet de la « Piedra de Peñol ».  WOW ! Cela nous paraissait insurmontable, mais au final, on met seulement une dizaine de minutes à monter et ça vaut le coup. La seconde raison, c’est pour flâner dans les rues du ravissant petit village de Guatapé.  Sur place, on peut apprécier les devantures colorées des maisons (les zocalos), faire deux-trois achats en souvenirs dans les boutiques d’artisanat, boire un café sur la place tout en se laissant hypnotiser par les pas des passants. Retrouvez très prochainement notre article sur Guatapé et la Piedra del Peñol.

guatape penol medellin colombie

Notre rencontre avec Cathy reste notre coup de cœur à Medellín. Une guide prête à répondre à toutes nos questions en français et avec le sourire, qui a su nous faire apprécier Medellín. Le musée de la mémoire nous aura complètement bluffés et aussi bouleversés. Emprunter les transports de la ville est un jeu d’enfant, voire agréable, à condition bien sûr de ne pas s’y rendre pendant les heures de pointe (6h30-8h30, 17h-20h). La pluie ne nous aura pas laissé l’occasion de visiter le quartier Laureles. Un faubourg avec une vie de quartier vibrante, quelques maisons colorées, des tonnes d’adresses de bars, cafés, restaurants…  Si on revient à Medellín, nous irons jeter un coup d’œil à ce quartier.

Partager sur Pinterest :

Medellin Comuna 13

Medellin City Trip

Que Faire à La Comuna 13 Et Medellin

Même si nous avons collaboré avec Kaanas Travel, notre expérience et notre opinion nous appartiennent. Nous décrivons toujours en toute franchise ce que nous vivons à nos lecteurs. Pour en savoir plus, retrouvez notre politique éditoriale et nos mentions légales (en bas de page) concernant tous nos articles.

5 choses à faire à Medellín !
4.5 (90%) 4 votes

Cet article vous a plu ? Un petit partage nous le fera savoir et nous encouragera à enrichir ce blog :)

Commentaires

  1. Bravo Cécilia et Tim ! Que d’informations pratiques et utiles ! Je suis en train de préparer mon circuit de 26 jours en Colombie pour le mois d’août prochain et je suis ravie d’avoir découvert votre blog. Je vais le mettre dans mes favoris car je suis sûre qu’il m’accompagnera au fil des étapes de mon voyage.
    Un grand merci !

    • On espère que le blog te sera utile, on a encore pas mal d’articles à publier, mais ça arrive 🙂
      Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *