El Bolson, la tranquillité entre les montagnes


D’après notre guide, El Bolson est le lieu où sont venus s’installer les hippies dans les années 70. On s’attendait donc à un village tranquille. Tranquille, c’est le cas, mais on est loin d’un village. Il s’agit plutôt d’une petite ville qui s’est construite entre deux imposantes montagnes. Les environs sont magnifiques et se prêtent très bien à la randonnée. Nous avons pu en réaliser quelques-unes, mais nous serions bien restés plus longtemps pour en profiter davantage.

Que faire à El Bolson ?

Le marché d’artisanat (feria artesanal) est plutôt bien fourni. Tous les produits qu’on y a vus semblaient de bonne qualité. Idéal pour acheter des souvenirs. Il y a une partie pour se restaurer, vous trouverez des sandwiches copieux, des empanadas bio et des gaufres excellentes. La plupart des produits proviennent des environs d’El Bolson et sont souvent cultivés sans produits chimiques.

cecilia-gauffre-fraise-el-bolson-argentine

La bière est aussi un incontournable d’El Bolson. On trouve plusieurs brasseries artisanales, mais ce qu’il faut savoir surtout, c’est que c’est ici qu’est produite la majeure partie du houblon national. On célèbre d’ailleurs la fête du houblon courant février (les dates varient). La meilleure époque pour déguster les bières locales !

Plusieurs fermes des environs ouvrent aussi leurs portes aux visiteurs, que ce soit pour acheter des produits directement sur place, ou pour visiter. Vous pouvez vous renseigner à l’office de tourisme qui vous fournira ces renseignements.

Il y a que ça à faire à El Bolson ? Globalement, El Bolson pour nous c’est parfait si on veut se la couler douce … et alterner avec des randonnées !

Les eaux bleues du Cajon del Azul

N’étant pas seuls (les parents de Cécilia sont venus nous accompagner pour 2 semaines), nous choisissons une randonnée plutôt tranquille. Nous voilà alors partis pour le Cajon del Azul. Il s’agit d’un trekking de 10km aller avec 300m de dénivelé positif. Le début du sentier se trouve près d’un endroit qui s’appelle Wharton à 14km du centre d’El Bolson. Pour s’y rendre, on a deux options, soit marcher le long d’une route pas spécialement intéressante pendant 14km, soit prendre un remis (sorte de taxi). On choisit évidemment le remis. En arrivant à Wharton, on se rend compte qu’il y a beaucoup d’habitations éloignées du centre avec des terrains assez grands, ça nous rappelle un peu San Marcos Sierras. Le trekking vers le Cajon del Azul débute donc ici !

On commence par une descente assez raide, qu’on va sentir passer au retour… On arrive rapidement à la rivière « Rio Azul » qu’on longera tout le long de cette randonnée. Comme on peut s’en douter, la rivière « azul » est plutôt bleutée 🙂 Nous parcourons ensuite tranquillement le sentier à travers une belle forêt en passant sur quelques ponts suspendus. D’ailleurs ces ponts, c’est un peu le côté marrant de cette randonnée. Ils bougent plutôt pas mal et le passage est parfois limité à une personne à la fois.

pont-sur-la-riviere-turquoise-cajon-del-azul-el-bolson-randonnee-trekking-argentine
passage-de-ruisseaux-cajon-del-azul-el-bolson-randonnee-trekking-argentine
ponts-sur-la-riviere-turquoise-cajon-del-azul-el-bolson-randonnee-trekking-argentine
lupin-fleurs-riviere-cajon-del-azul-el-bolson-randonne-trekking-argentine

Après 2h30 depuis Wharton, nous arrivons au premier refuge, celui de la Playita. Il se situe en effet sur une petite plage de graviers au bord du rio Azul. Certaines parties de la rivière sont beaucoup plus profondes à cet endroit et on y aperçoit davantage le bleu de la rivière. Plus on avance et plus la rivière paraît profonde et bleue.

eau-turquoise-du-cajon-del-azul-el-bolson-randonnee-trekking-argentine

Nous arrivons ensuite à une intersection où nous avons deux possibilités. La première : passer sur un pont suspendu sur la droite pour atteindre les prochains refuges (Retamal à 1h, La Horqueta à 2h et Los Laguitos à 7h). La deuxième : continuer sur la gauche pour atteindre le « Cajon del Azul » et faire une boucle pour, soit rejoindre les refuges, soit revenir vers Wharton. Comme nous avons déjà laissé les parents de Cécilia derrière, nous optons pour aller voir le Cajon del Azul et revenir. La suite du trekking se complique un peu sur une petite partie, il y a quelques échelles à passer et le sentier passe par une corniche entre la paroi de la montagne et le vide. Le sentier est cependant très bien aménagé, nous y allons sans crainte.

cajon-del-azul-el-bolson-randonnee-trekking-argentine

On arrive au « Cajon del Azul », il s’agit d’une faille dans la montagne creusée par une rivière d’un bleu profond, on ne parvient pas à voir le fond à certains endroits. On enjambe cette faille grâce à un pont de rondins de bois pour fermer la boucle de cette randonnée. Nous passons ensuite par une clairière où paissent de sympathiques moutons  (attention à bien refermer les portails) et nous revenons sur nos pas. On déjeunera au refuge de la Playita pour profiter du soleil avant de retourner à Wharton. La dernière montée avant Wharton est, comme nous le pensions, plutôt raide. Pour la peine, on s’offre une bière artisanale à la brasserie de Wharton. De toute façon, on ne prend pas le volant, on se fait reconduire avec un remis.

Profil de la randonnée

Nom de la randonnée : Cajon del Azul depuis Wharton
Distance : 10km jusqu’au refuge Cajon del Azul
Durée : Environ 3h30 (aller)
Dénivelé : 700m +
Difficulté : facile/moyenne (fin printemps)
Accès au sentier : Se rendre en remis jusqu’à Wharton (un seul bus le samedi matin, voir conseils pratiques) A pied, on peut emprunter une piste/route de 14 km …
Remarques : Cette randonnée est très plaisante, il n’y a qu’un passage un peu raide au début et de petites échelles pour aller voir le Cajon del Azul à la fin.

Une vue à 360° depuis le Piltriquitron

Pour notre deuxième randonnée à El Bolson, nous optons pour le Mont Piltriquitron. En effet, le temps est splendide et tout le monde nous a conseillé d’aller sur le Piltriquitron par un jour de beau temps pour en profiter. Nous prenons donc un remis (voir les tarifs dans nos conseils pratiques) en direction de la « Plataforma ». Il s’agit du point jusqu’où les voitures peuvent venir, mais la piste pour y arriver est vraiment mauvaise. De cet endroit, on bénéficie déjà d’une jolie vue sur El Bolson et les montagnes en face. On commence à grimper par le sentier et on arrive assez rapidement (45min depuis la plataforma) au « Bosque Tallado », la fameuse forêt sculptée d’El Bolson. Si la forêt est sculptée, c’est parce que, chaque année, un concours de sculpture est organisé et les œuvres restent exposées dans la forêt. C’est assez insolite, mais on a bien aimé se promener une quinzaine de minutes autour de ces sculptures.

bosque-tellado-cerro-piltriquitron-el-bolson-argentine-randonnee-trekking
bosque-tellado-lutin-cerro-piltriquitron-el-bolson-argentine-randonnee-trekking

On reprend la randonnée pour aller jusqu’au refuge du Piltriquitron. Le refuge est à seulement une vingtaine de minutes du Bosque Tallado, mais c’est là qu’on verra notre premier pic à tête rouge (Carpintero Gigante en Argentine ou Carpintero de Magallanes au Chili).

carpintero-gigante-de-magallanes-argentine-el-bolson-piltirquitron-randonne-trekking

Avant de continuer jusqu’au sommet du Piltriquitron (à 2284m), on s’enregistre auprès du refuge, c’est obligatoire. On continue assez rapidement jusqu’au sommet du Piltriquitron et c’est là que ça devient un peu plus difficile. Rien d’extrême pour le moment, mais le sentier du trekking est déjà un peu plus incliné. On profite d’une magnifique vue sur la vallée d’El Bolson et les montagnes environnantes. On arrive à l’altitude où la neige n’a pas encore complètement fondu. Le sentier est assez bien marqué pour l’instant, des pierres peintes et des tas de pierres indiquent la voie.

arrivee-au-refuge-cerro-piltriquitron-el-bolson-argentine
cerro-piltriquitron-vue-sur-el-bolson-argentine
randonnee-trekking-chemin-cerro-piltriquitron-el-bolson-argentine-vue-360

On grimpe, on grimpe et le chemin se fait de plus en plus direct et incliné. La neige est aussi de plus en plus présente, mais le sentier est encore dégagé. Du moins pour le moment. Les derniers 100 mètres sont recouverts de neige et il devient impossible de trouver le chemin. On se fie à notre instinct et on grimpe par là où on peut. C’est tellement incliné, qu’on est parfois obligé de s’aider de nos bras pour avancer et ne pas glisser dans la neige. On galère pendant un bon moment dans la neige, mais nous serons récompensés au sommet. Quand on arrive, la vue est à couper le souffle ! Un panorama à 360 degrés s’offre à nous ! On peut voir le parc national Lago Puelo, la Rio Azul où nous étions la veille et toute la cordillère des Andes qui sépare le Chili de l’Argentine. Le Piltriquitron est vraiment un pic, difficile de s’installer pour grignoter quelque chose une fois au sommet. La seule chose à faire est de profiter de la vue, prendre des photos et redescendre avec précaution.

La descente se fait un peu plus facilement, on descend en glissades contrôlées sur de gros graviers sur toute la partie inclinée et on retourne tranquillement au refuge Piltriquitron pour déjeuner. On redescend ensuite jusqu’à la « Plataforma » où nous avions convenu d’une heure avec le remis pour qu’il vienne nous chercher.

Profil de la randonnée

Nom de la randonnée : Cerro Piltriquitron depuis Plataforma
Distance : environ 10km jusqu’au pic
Durée : Environ 3h (aller)
Dénivelé : 1200m +
Difficulté : Facile de la Plataforma au refuge, moyenne pour la suite et difficile sur les 100 derniers mètres.
Accès au sentier : L’accès au sentier peut se faire depuis la Plataforma, vous pouvez y accéder en remis. Sinon, 3h30 de marche depuis la ville à l’aide d’un sentier zigzagant dans la forêt et traversant à plusieurs reprises la route des voitures.
Remarques : La vue depuis le refuge est superbe, celle depuis le sommet est exceptionnelle !

Pour les mordus de trekking

Il existe une multitude de randonnées à faire à El Bolson. Nous n’avons pu en suivre que deux, mais vous pouvez jeter un coup d’œil du côté des trekkings suivants (profils Wikiloc) :

Passez à l’office de tourisme et au bureau de la montagne (oficina de montaña, adresse : San Martin y Roca) pour connaître l’état des sentiers et vous enregistrer si besoin. Le bureau vous offrira une bonne carte indiquant les sentiers et toutes les informations nécessaires pour vous organiser. Retrouvez là également en photo, en bas, de notre article.

El Bolson est vraiment une petite ville idéale pour profiter de la nature, faire de la randonnée ou juste se détendre et goûter les produits locaux. Nous y sommes restés seulement 3 jours complets pour des raisons de temps, mais nous y serions bien restés quelques jours de plus.

ALERTE (octobre 2017)

Nous avons pris connaissance de plusieurs agissements malveillants sur les sentiers de randonnée. Il s’agit de cas de vols à main armée. Evitez de vous rendre seuls sur les sentiers et pensez à en parler autour de vous pendant votre séjour.

Conseils pratiques

Les tarifs indiqués datent de novembre 2016.

Hébergement

  • On a eu un gros coup de cœur pour un hostel à El Bolson. Le personnel est top, ils vous donneront de très bons conseils. Le petit-déjeuner (confitures et pain maison) est délicieux. Maté et café à volonté toute la journée. Le lieu est magnifique, un grand jardin avec bassins, cours d’eau, tables et bancs pour profiter du soleil. Possibilité de s’offrir un massage, une bière brassée sur place ou un cours de yoga. La chambre que nous avons eue était spacieuse, propre et lumineuse. Bref, cette auberge de jeunesse est zen. Maintenant le prix est-il exorbitant ? Non ! Seulement 180 pesos par personne et par nuit (soit moins de 11€). Si seulement il pouvait y avoir plus d’hostels comme ça 🙂 Pas plus de suspens, il s’agit de la « Casona de Odile ».
  • Vous pouvez camper gratuitement près de certains refuges, notamment celui du Piltriquitron. Idéal si vous avez le temps et ne souhaitez pas prendre de remis.

Transport

  • Le remis (sorte de taxi à tarif fixe annoncé à l’avance) est sans doute le meilleur moyen pour se déplacer depuis El Bolson jusqu’aux différents départs des trekkings. Le seul souci, c’est que les prix varient d’un remis à un autre.
  • Wharton est l’endroit d’où partent les sentiers pour aller jusqu’à de nombreux refuges : Natacion, Playita, Tronconada, Retamal, Cajon del Azul, La Horqueta, Dedo Gordo ou encore le lointain Los Laguitos. Pour aller de El Bolson à Wharton en Remis, il vous en coûtera autour de 250 pesos l’aller soit environ 15€ à partager entre les passagers.
  • Il existe un bus pour aller d’El Bolson à Wharton, mais pour y aller tôt, il n’y en a qu’un le samedi matin à 8h30, sinon toute la semaine à 12h.
  • Depuis El Bolson, pour aller jusqu’au Piltriquitron le remis vous amènera jusqu’à la « plataforma » avant le Bosque Tallado (forêt sculptée) et le refuge Piltriquitron. Il vous coûtera environ 450 pesos l’aller, soit environ 26€, toujours à partager entre les passagers. C’est plutôt cher, mais quand vous verrez l’état du chemin, vous comprendrez. Sinon, vous pouvez tout faire à pied. En une journée, c’est faisable, mais ça fait beaucoup. Vous pouvez camper gratuitement près du refuge du Piltriquitron et vous lancer à l’assaut du sommet le lendemain matin 😉

 

Documents pratiques

Pinterest-el-bolson-argentine
El Bolson, la tranquillité entre les montagnes
4.8 (96.67%) 6 votes

Cet article vous a plu ? Un petit partage nous le fera savoir et nous encouragera à enrichir ce blog :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *