El Chalten, le paradis du trekking en Argentine


El Chalten est un petit village perdu au pied de la cordillère des Andes, dans la province de Santa Cruz en Argentine. Il s’agit également de l’un des villages les plus récents du pays, il a été fondé dans les années 70. La raison ? Sa proximité avec le parc national des glaciers (Parque Nacional Los Glaciares) et plus précisément, le mont Fitz Roy, un spot pour les escaladeurs de l’extrême ! L’un des pics les plus impressionnants de la Cordillère. L’emplacement du village en fait un point de départ idéal pour de nombreuses randonnées de quelques heures à plusieurs jours. D’ailleurs, El Chalten se veut être la capitale du trekking en Argentine.

Que faire en arrivant à El Chalten ?

Lorsque vous arrivez à El Chalten, il y a 2 endroits où il faut absolument passer : le centre des visiteurs, un peu avant l’entrée du village et l’office de tourisme près du terminal de bus. Le premier est le bureau des gardes-parc, ils disposent de nombreuses informations sur les différentes randonnées et pourront vous conseiller en fonction de votre niveau et de la météo. Le second pourra vous indiquer les logements les moins chers à El Chalten et vous donnera une carte du village avec les différents commerces.

Une fois bien installés ou prêts à camper, vous n’avez plus qu’à choisir l’un des nombreux sentiers qui s’offrent à vous. On va vous raconter ce qu’on a fait.

Les randonnées d’El Chalten

El Chorrillo d’el Salto

Nous sommes arrivés à El Chalten en début d’après-midi, après avoir récupéré les informations nécessaires et avoir trouvé un endroit où mettre la tente, nous décidons de faire une mini-randonnée. La randonnée du Chorrillo d’el Salto semble être idéale, elle part de notre camping et dure seulement 2h aller-retour (3km aller). Nous y allons très calmement, nous avons le temps, nous croisons quelques voitures sur le chemin et pas mal de randonneurs. Le chemin est très court et très facile d’accès, il y a même un parking pour ceux qui souhaitent s’y rendre en voiture et marcher seulement une dizaine de minutes. Une fois arrivés, une belle cascade d’une vingtaine de mètres se jette dans la rivière. Malheureusement, le lieu perd un peu de son charme, car il est plein à craquer d’autres personnes. Certains sont en groupes assez bruyants et se croyant seuls, n’hésitent pas à mettre leur musique sur haut-parleur. Pour profiter de la nature, on repassera … On prend quand même quelques photos, mais on ne s’attarde pas et on rentre au village. On s’achète un kilo de cerises excellentes de Los Antiguos (la capitale de la cerise en Argentine, paraît-il) et on se prépare un maté au camping. Finalement, on est plus au calme ici.

Profil de la randonnée

Nom de la randonnée : Chorrillo del Salto
Distance : 6km aller-retour
Durée : 2h aller-retour
Dénivelé :  +300 mètres à l’aller
Difficulté : facile
Accès au sentier : L’accès à la randonnée du Chorrillo del Salto se fait depuis le nord du village. Il faut suivre la rue San Martin jusqu’au bout et des panneaux vous indiqueront le sentier.
Remarques : N’allez pas y chercher la tranquillité en plein après-midi 😉

On décide de profiter des campings gratuits du parc national des glaciers pour faire une boucle avant de revenir à El Chalten. On vous raconte notre randonnée de 3 jours de El Chalten au mont Fitz Roy en passant par la laguna Torre avant de revenir au village.

El Chalten à la Laguna de los Tres (Mont Fitz Roy) – Jour 1

Il s’agit d’une randonnée assez courte (10km – 4h) à laquelle il faut ajouter 2km si vous redescendez jusqu’au campement le plus proche, le camping Poincenot (sinon 10km jusqu’à El Chalten). En partant d’El Chalten, il faut vous rendre tout au nord d’où partent quelques sentiers de randonnée. On grimpe assez rapidement une partie plutôt raide, mais raisonnable pendant une petite heure. On arrive un peu plus loin à la laguna Capri et à son camping gratuit. On a une vue superbe sur le mont Fitz Roy.

Le lieu semble sympa, mais on a prévu d’aller planter la tente au camping suivant, le campement Poincenot, lui aussi gratuit. On y arrive après une marche très tranquille à travers forêts et clairières. Il y a déjà pas mal de tentes, certains attendaient depuis plusieurs jours que le climat soit favorable pour prendre quelques photos. On choisit un emplacement plat et loin des toilettes, on plante la tente, on case tout dedans et on repart avec de quoi pique-niquer à la laguna de los Tres.

El Chalten trekking randonnee Mont Fitz Roy Tim en chemin avec sac a dos en Argentine

Depuis le campement Poincenot, il reste 2km jusqu’à la laguna, mais ces 2km vont se faire en 1h. Non seulement parce que le chemin est raide, mais aussi parce qu’il y a du monde et que nous devons régulièrement attendre derrière des groupes ou laisser passer d’autres personnes qui redescendent (le chemin est plutôt étroit). On s’attendait à voir du monde, mais peut-être pas autant. Bref, après ces quelques 4h de trekking, on arrive devant la laguna de los Tres, la fameuse lagune avec le mont Fitz Roy en arrière-plan. On est impressionnés, le temps est magnifique, l’eau de la lagune est d’un superbe bleu laiteux et les tours du mont Fitz Roy en imposent ! On profite du soleil pour pique-niquer et découvrir un peu les environs de la lagune. On fait quelques dernières photos avant que les nuages obstruent complètement le ciel et on redescend au campement. Là encore, on parcourt 2km en 1h, c’est raide et il y a du monde. On s’installe confortablement, on mange nos pâtes hautement gastronomiques et on se repose pour aller le lendemain à la laguna Torre.

Du campement Poincenot à la laguna Torre – Jour 2

Là encore, on est sur une randonnée plutôt tranquille (11km – 3h15) avec une bonne descente dans la forêt après être passés par les lagunas Madre et Hija, deux lagunes côte à côte séparées par une bande de terre. À part la descente dans les bois, la randonnée est assez plate et le paysage n’est pas le plus intéressant qui soit hormis la fin où on aperçoit le cerro Torre sur la droite. Les lagunes sont jolies, mais comparées à la laguna de los Tres ou la laguna Torre, rien de spectaculaire. On passe assez vite et on arrive au camping gratuit « De Agostini ». Pas grand monde quand on arrive, on se rend compte que le trekking du Fitz Roy a nettement plus de succès. Tant mieux, on sera plus tranquilles 🙂 Par contre, le temps n’est plus le même …

El Chalten trekking randonnee Mont Fitz Roy sous les nuages en Argentine

Le camping est juste à côté de la rivière qui s’écoule de la laguna Torre et est bien abrité par la forêt, on n’aura pas à craindre le vent. Heureusement, car on se rendra compte en fin de journée que le vent peut souffler très violemment. Après avoir planté la tente, nous allons pique-niquer au bord de la laguna Torre. La surprise est totale, car nous ne savions pas ce que nous allions voir. Dans la lagune flottent quelques icebergs et au fond se détache nettement un glacier se jetant dans la lagune ! En regardant un peu plus haut, on aperçoit difficilement le cerro Torre à travers les nuages. Cette montagne est réputée pour être pratiquement tout le temps sous les nuages. En effet, au-dessus des champs de glaces (Campos de Hielo) règne en permanence comme un microclimat nuageux et neigeux. Rares sont les jours de grand ciel bleu au-dessus de cette immense réserve d’eau douce.

Après avoir bien profité de notre pique-nique près des icebergs (tempanos en espagnol), nous décidons d’aller jusqu’au mirador Maestri. Il se situe 3km plus loin, soit environ 1h de marche sur un chemin de crête. Nous ne croisons pas beaucoup de monde, il faut dire que le mirador n’est pas vraiment indiqué et que le vent commençait à s’accentuer. Une fois au mirador, on a une vue imprenable sur le glacier Torre et la laguna du même nom. Cette petite heure de marche valait vraiment la peine.

On rebrousse chemin, le vent s’est considérablement renforcé. Heureusement que nous avons pris nos bâtons de randonnée, ils nous auront bien servis pour garder l’équilibre sur cette crête. On retourne au camping, on remange des pâtes dignes de n’importe quel prestigieux restaurant et on décide de retourner à la laguna Torre pour voir si le Cerro Torre est un peu plus dégagé et c’est le cas ! Par contre, on se prend des rafales à plus de 100km/h en pleine face. On est obligés de s’accroupir  pour réduire la prise au vent et même en faisant ça, le vent nous repousse en arrière, on roule sur les cailloux sans bouger nos pieds, c’est assez impressionnant. Cécilia en a même perdu son bonnet, heureusement une personne en contrebas l’a réceptionné. 🙂 On finit par aller se coucher, le lendemain, on redescendra dans le village d’El Chalten

Du campement de Agostini au village d’El Chalten – Jour 3

On se réveille tranquillement après une nuit plutôt fraîche pour redescendre au village d’El Chalten. On range tout et on se met à marcher assez rapidement, car on aimerait si possible dormir dans un vrai lit et prendre une douche chaude. Le chemin se fait assez rapidement, il s’agit d’une randonnée de 9km, mais depuis le campement, ce n’est pratiquement que de la descente sans grande difficulté, on arrive en un peu plus de 2h au village. Le sentier est assez agréable, un peu plus bas, un mirador offre une vue sur la rivière en contrebas. Une fois à El Chalten, on va directement voir le camping/hostel « El Charrito » qu’on avait déjà repéré et on se prend 2 lits en dortoir pour 12€ chacun. Ce camping/hostel est en fait la maison de Florencia, une ancienne Couchsurfeuse qui a décidé de transformer sa maison en hébergement touristique pour pouvoir l’améliorer. Après 4 ans à recevoir plus d’une centaine de voyageurs et cyclistes du monde entier, c’est un juste retour de choses, surtout qu’elle propose des tarifs parmi les plus bas du village. On sent aussi qu’elle aime recevoir du monde et échanger avec les voyageurs. Rien à voir avec les autres hostels dans lesquels nous sommes passés qui cherchent juste à faire un maximum de profit sans grande amabilité…

El Chalten plus petit hiboux du monde faune sur le trekking en Argentine

Profil de la randonnée

Nom de la randonnée : “El Chalten, Fitz Roy, Cerro Torre” ou “Circuito laguna de los Tres, Laguna Torre”
Distance : 36km (boucle)
Durée : 3 jours (faisable en 2 ou même en 1 seul si vous êtes très bon marcheur)
Dénivelé :  +1600 -1600 mètres
Difficulté : Globalement facile à moyenne et haute sur le dernier kilomètre pour monter à la laguna de los Tres.
Accès au sentier : L’accès à la randonnée du Fitz Roy se fait depuis le nord du village. Il faut suivre la rue San Martin jusqu’au bout et des panneaux vous indiqueront le sentier. Si vous optez pour le faire dans l’autre sens (en commençant par la laguna Torre), le départ du sentier se fait l’extrémité ouest du village (près du camping Casa de las ciclistas).
Remarques : C’est le circuit de rando à faire absolument si vous venez à El Chalten. La partie du Fitz Roy est assez fréquentée, mais la laguna Torre est déjà plus tranquille 😉 Vous pouvez aussi faire cette randonnée dans le sens inverse, on a juste préféré voir le Fitz Roy en premier par rapport à la météo.
Liens utiles :
Le profil de ce trekking de 3 jours sur Wikiloc
Plein d’informations sur cette randonnée, mais en espagnol sur Wikiexplora

Loma del Pliegue Tombado

Il s’agit cette fois d’un tout autre trekking, un peu plus long (24km aller-retour – 7h). Le départ se fait depuis le centre des visiteurs (centro de visitantes). Il s’agit d’une randonnée assez accessible, les sentiers ne présentent pas vraiment de difficulté hormis les 500 derniers mètres plutôt raides sur de la caillasse. On se prend un dénivelé positif d’environ 1100m à l’aller et l’inverse au retour. On traverse des prairies, de la forêt et un sol caillouteux avant d’arriver au sommet. Sur le chemin, on aperçoit le Fitz Roy de loin, puis le Cerro Torre. Une fois arrivés au mirador, on a une belle vue d’ensemble sur ces deux montagnes emblématiques de la région. Par contre, on nous avait parlé d’une vue à 360°, mais de là, impossible ! On se dit qu’il doit y avoir un chemin vers le sommet, on se met à le chercher et on trouve assez rapidement quelques tas de pierres et on distingue un sentier assez marqué.

El Chalten trekking randonnee Loma del Pliegue Tombado chemin sentier vers le sommet Argentine

On y va, le sentier commence sérieusement à devenir raide, mais heureusement, il serpente assez pour ne pas trop subir cette montée. Une fois arrivés en haut, on s’en prend plein les yeux, elle est là la vue à 360° sur la chaîne de montagnes, le lago Viedma et la vallée aride par laquelle nous sommes arrivés. Comme nous ne sommes pas partis trop tard, on arrive les premiers et on pique-nique au meilleur emplacement à l’abri du vent, on est au top ! Au programme, saucisson, galettes et fromage, youhou ! On profite bien de la vue et du soleil, on ferait bien une sieste, mais le soleil nous brûle. On redescend tranquillement vers El Chalten, on mettra 3h, soit une heure de moins qu’à l’aller et heureusement, le chemin ne fait que descendre et nous sommes déjà passés par là. C’est aussi pour ça qu’on préfère les trekkings qui font des boucles plutôt que les allers-retours.

El Chalten trekking randonnee Loma del Pliegue Tombado sommet proche vue 360 degres Argentine

Profil de la randonnée

Nom de la randonnée : “Loma del Pliegue Tombado”
Distance : 20km aller-retour
Durée : environ 7h
Dénivelé :  +1100 -1100 mètres
Difficulté : Globalement facile et haute sur les derniers 500 mètres pour monter au deuxième point de vue. Le vrai en fait, celui à partir duquel vous aurez une vue à 360°.
Accès au sentier : L’accès à la randonnée de la Loma del Pliegue Tombado se fait depuis la maison des garde-parcs, à l’entrée du village d’El Chalten.
Remarques : Si vous avez la chance d’avoir la météo de votre côté, foncez sur cette rando ! Vous aurez une vue à couper le souffle sur la Cordillère et la vallée !
Liens utiles :
Le profil de ce trekking d’une journée sur Wikiloc
Plus d’infos sur cette randonnée, mais en espagnol sur Wikiexplora

Les autres randonnées possibles à El Chalten

Vous trouverez ici d’autres idées de randonnées à faire à El Chalten. Nous ne les connaissons que de nom, ce sont des informations d’après les brochures et les retours d’autres randonneurs que nous avons collectés pour vous.

Mirador de los Condores et mirador de las Aguilas

Il s’agit d’un mini trekking d’1h30-2h aller-retour. En partant du centre des visiteurs, à l’entrée d’El Chalten, on arrive au premier mirador au bout de seulement 1km et au deuxième 1km plus tard. Le premier mirador, le mirador de los Condores offre une vue panoramique sur la ville alors que le second, le mirador de las Aguilas, propose un point de vue sur la vallée et l’impressionnant lac Viedma. Une bonne option si vous disposez de peu de temps avant la tombée de la nuit par exemple.

Liens utiles

Voir le profil Wikiloc
Plus d’infos sur Wikiexplora (en espagnol)

Laguna Toro

Il s’agit d’une randonnée possible depuis le centre des visiteurs, d’ailleurs, vous devez vous enregistrer auprès des gardes-parcs et revenir les voir lorsque vous rentrez de ce trekking sinon des recherches seront lancées. À moins que vous aimiez marcher très longtemps sur une même journée, c’est une randonnée de 2 jours minimum. Un jour pour y aller et un jour pour revenir en campant près de la laguna Toro (il y a un camping gratuit). Le sentier ne présente pas de difficulté extrême. Il est long de 17km (aller) avec un dénivelé positif de 500m et négatif de 800m. Pour revenir, vous repassez par le même endroit ou bien enchaînez sur la Vuelta Huemul en passant par le Paso del Viento.

Liens utiles

Voir le profil Wikiloc

Vuelta al Cerro Huemul – Paso del Viento

C’est donc la suite de la Laguna Toro si vous préférez faire une boucle pour revenir à El Chalten. Attention cependant, c’est d’un tout autre niveau que la boucle du Fitz Roy – Cerro Torre. Il vous faudra passer sur un glacier et passer une rivière avec tyrolienne. Pour ça, il faut louer harnais et mousquetons (60 pesos par jour et par personne en janvier 2017) avant de se lancer à l’assaut de cette randonnée. Une fois la nuit passée au camping de la lagune et la laguna Toro franchie, vous passerez par un glacier avant de grimper pour atteindre le Paso del Viento. Ce passage porte bien son nom, le vent s’y engouffre et les rafales sont fréquentes. De l’autre côté, un camping vous attend avant de retourner à El Chalten par le Cerro Huemul.

Liens utiles

Voir le profil Wikiloc
Plus d’infos sur Wikiexplora (en espagnol)

Campo de Hielo Patagonico

Là c’est la randonnée un peu plus extrême. Plusieurs passages de rivières en tyroliennes, passage derrière les monts Fitz Roy et Torre et marche assez longue sur les glaciers. Autant vous dire que le chemin n’est pas vraiment indiqué (la glace, ça bouge). Il paraît qu’on peut faire ce trekking seuls, mais on vous conseille quand même de vous payer un guide si vous n’êtes pas un sportif de l’extrême 🙂 Le parcours fait plus de 65km et nécessite entre 3 et 4 jours selon votre avancée et la météo.

Liens utiles

Voir le profil Wikiloc

En bref

El Chalten porte vraiment bien son titre de capitale du trekking en Argentine. C’est d’ailleurs l’un des rares endroits que nous avons parcouru dans ce pays où les sentiers étaient en très bon état et très bien balisés. C’est d’ailleurs plutôt étonnant, car vous ne payez pas l’entrée du parc national (sauf si vous allez du côté d’El Calafate) ni les campings du parc. Le village en soi présente assez peu d’intérêt, d’autant plus que tout y est assez cher, mais les environs sont vraiment exceptionnels ! On arrive par la mythique route 40 avant de bifurquer sur une route provinciale en bon état, on traverse une pampa aride où pratiquement rien ne pousse et on arrive dans une vallée boisée. Les sommets alentour sont couverts de glaciers, le changement de paysage est assez surprenant et on a hâte d’explorer les environs. Si vous aimez randonner, quel que soit votre niveau, vous trouverez le trekking qu’il vous faut. En tout cas, nous, on n’a absolument pas regretté d’être revenus en Argentine pour ça.

Nos conseils pratiques

Nourriture

  • Prenez des provisions avec vous, les supermarchés d’El Chalten sont très chers et peu fournis.
  • Si vous voulez acheter une cartouche de gaz, la dernière boutique « outdoor » de la rue San Martin en allant vers le trekking du Fitz Roy (laguna de los tres) vend des cartouches pour 100 pesos. Si vous pouvez en acheter au Chili, ça vous reviendra 2 fois moins cher.

Hébergement

  • Vous pouvez dormir gratuitement à seulement 1h30 de marche d’El Chalten au camping de la laguna Capri. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique, mais ça vous évitera de payer cher pour un camping à l’arrache dans le jardin d’un hostel insalubre. Vous serez en pleine nature dans un environnement superbe et partiellement abrité du vent grâce aux arbres.
  • Si vous ne souhaitez pas camper, vous devrez arriver tôt ou mieux, avec une réservation. Les hébergements se remplissent extrêmement vite en haute saison (décembre à février).
  • Les hostels les moins chers (et les plus insalubres…) en janvier 2017 étaient à 180 pesos le lit. Certains proposent de camper dans le jardin pour 120 pesos par personne. On a trouvé un endroit plutôt sympa et on vous file le bon plan : El Charrito. La propriétaire reçoit beaucoup de cyclistes et propose de camper dans le jardin pour 100 pesos par personne ou un lit pour 200 pesos par personne. La maison n’est clairement pas faite pour recevoir autant de monde, mais l’ambiance était quand même sympa.

Transport

  • Si vous êtes véhiculés, il y a une station essence à l’entrée du village, mais les prix sont bien plus élevés que dans les stations YPF alentours (El Calafate au sud ou Gobernador Gregores au nord).
  • Si vous voulez faire du stop, partez tôt, vous ne serez pas les seuls 😉
  • Si vous venez en bus, il y en a qui partent depuis Perito Moreno (la ville) au nord ou depuis El Calafate au Sud.

Cet article vous a plu ? Un petit coup de pouce nous le fera savoir et nous encouragera à enrichir ce blog :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *