Il était une fois le lac Titicaca


Rien qu’à l’évocation du lac Titicaca, on se voit dans un fabuleux endroit, plein de mystère et de traditions ancestrales. Nous n’avons pu visiter qu’une petite partie de ce qu’offre le lac Titicaca. Nous sommes partis depuis Copacabana (Bolivie), vers l’Isla del Sol. On vous raconte comment l’île du soleil et le lac Titicaca nous ont complètement envoûtés.

Un départ presque parfait

On avait prévu de partir tôt depuis La Paz pour aller à Copacabana. Finalement, faute d’organisation de notre part, on partira autour de 11h30, avec le bus.

Tous les bus empruntent le bac, au niveau du village de San Pablo de Taquina. On laisse nos gros sacs à dos dans la soute et nous devons sortir du bus. On vous raconte ce petit détail, parce qu’ils ne vous préviennent pas vraiment de ce que nous devons faire. Ensuite, nous suivons la foule pour rejoindre un petit local où nous nous acquittons de 2 bolivianos par personne. Nous embarquons dans un bateau pouvant accueillir une vingtaine de personnes pour faire la traversée.

bateau-traversee-lac-titicaca-bolivie-copacabana

Nous débarquons donc, en pleine nuit, dans le port situé à l’opposé du port habituel où les bateaux arrivent. Nous le découvrirons le lendemain. Et c’est une bonne côte qui nous attend. Elle nous a presque achevés. Nous étions à bout de souffle avec toutes nos affaires. Bref, une fois arrivés à Yumani (4 010 m) l’un des chauffeurs de bateau ayant fait le trajet avec nous, nous propose son hébergement presque officiel.

En quelques minutes nous arrivons de l’autre côté de la rive. En attendant que le bus passe à son tour avec le bac dédié aux véhicules, on peut en profiter pour grignoter, aller aux toilettes (pas de WC dans le bus), ou boire un jus. Nous ne quittons pas trop le bus des yeux, car nous savons bien qu’il ne nous n’attendrons pas ou qu’ils ne vérifieront pas si tout le monde est dans le bus. Nous le rejoignons autour de la place du village, et nous voilà repartis pour 1heure de bus. À partir du moment où la route borde le lac, le paysage est superbe et il n’y a pas de quoi s’ennuyer. Le trajet a duré au total 3h30 – 4h.

Nous arrivons autour de 15h30 à Copacabana, nous avions envie d’aller directement à l’Isla del Sol. D’une part, parce que nous dépassé la durée du séjour autorisé en Bolivie (déjà 90 jours, oups …), et d’autre part, parce que l’ambiance très balnéaire / bars à touristes de Copacabana ne nous enchantait pas vraiment.

Seulement, les départs pour l’île se font à 8h30 et à 13h30 (35 bolivianos l’aller-retour ou 20 bolivianos l’aller et 25 le retour). Toutes les agences nous répondent qu’il faut attendre le départ du lendemain ou passer par un transport privé de 400 bolivianos. Hummm… Non merci. Néanmoins, nous avons bien fait de demander, une dame nous propose un transport semi-privé pour 40 bolivianos par personne (soit un peu moins de 5 euros). Nous partons autour de 17h, en fait, on se rend compte que nous avons embarqué dans le bateau-bus récupérant plusieurs chauffeurs de bateau ayant mouillé le bateau plus loin dans le port. Une fois avoir vu en large et en travers le port de Copacabana, d’avoir changé de bateau (oui parce qu’on nous a fait embarquer dans le mauvais bateau dès le départ), nous admirons le coucher de soleil sur le lac en route.

coucher de soleil sur lac titicaca bolivie isla del sol

Découvrir l’Isla del Sol le temps d’une journée

Nous sommes venus sur l’île sachant que celle-ci n’était pas entièrement visitable. C’est-à-dire que depuis plusieurs mois, le chemin menant au nord de l’île est coupé (tensions sociales, conflits, construction d’un hôtel, taxes qui ne profitaient qu’au nord de l’île, on ne saura jamais vraiment la raison). Autant dire que les possibilités de balades sont donc très limitées. Nous nous sommes quand même levés aux aurores, et nous avons pris la direction du mirador Kenuani. Nous découvrons pour la première fois avec la lumière du jour le lac Titicaca depuis l’île.

chemin vers le village de yumani lac titicaca bolivie isla del sol

Le bleu du lac est tout simplement magnifique, les courbes parfaites de l’île semblent s’ancrer dans le lac, les contours blancs de la falaise offrent un contraste fascinant… Et sans parler, des cultures en terrasses (andenes en espagnol) épousant parfaitement le relief. Cela nous fait penser aux courbes de niveau des cartes… à vous de juger. Devant nous s’étalent près de 900km3 d’eau (oui oui, ça fait bien 900 milliards de mètres cubes) et nous sommes à plus de 4 000 mètres d’altitudesC’est juste extraordinaire.

vue sur le lac titicaca et les cultures en terrasses ou andenes isla del sol bolivie

ll y a à peu près une centaine de ruines sur l’île, vestige de l’époque Inca. L’une d’elles se trouve non loin du mirador Kenuani. Il s’agit d’une des ruines les plus importantes de l’île : les ruines du temple du soleil « Pilkokaina ». On suit les quelques chemins non officiels nous permettant de descendre petit à petit et de rejoindre le sentier principal. Nous entrons dans la ruine, il n’y a pas de cartels et a priori, on n’a pas la possibilité de demander les services d’un guide sur place.

palais de l inca pilkokaina lac titicaca bolivie isla del sol

On se pose quelques minutes, la vue est vraiment chouette. Ensuite, nous avons rebroussé chemin, et tout ça, nous a ouvert l’appétit. On décide de prendre un petit déjeuner dans un des restaurants offrant une vue sur la partie ouest de l’île. Les prix pratiqués sur l’île sont plus élevés que sur le continent, mais nous sommes sur l’Isla del sol et on n’y sera pas tous les jours. Le petit – déjeuner continental est à 20 pesos bolivianos (environ 2,50€).

petit dejeuner sur isla del sol avec vue sur le lac titicaca en bolivie

Nous prenons notre temps, car nous savons qu’il ne nous reste plus grand-chose à faire. En deux petites heures nous avons été jusqu’au point sud de l’île et nous sommes revenus sur nos pas. On discute avec les proprios du restaurant, nous les interrogerons sur le fait que les enfants du village passent en costumes avec la fanfare de l’école. Ils nous apprennent que c’est l’anniversaire du collège et nous encouragent à y aller.

Oui en Bolivie, s’il y a bien quelque chose que nous avons appris, on fête (presque) tous les anniversaires : anniversaire du village, du collège, de la rue, de chaque saint… Chouette, tout le monde prendra part aux festivités. C’est à ce moment-là que les cholitas et leurs conjoints se mettent sur leurs 31, avec leurs vêtements traditionnels. Rendez-vous donc à midi pour le défilé et la fiesta.

passage du cortege pour anniversaire du college de isla del sol lac titicaca bolivie

En attendant, nous poursuivons notre balade. Nous monterons jusqu’au premier mirador du sentier menant vers le nord, ça grimpe un peu, mais c’est assez court. Ce mirador permet de voir l’autre partie de l’île, c’est-à-dire la partie nord que nous n’avions pas vue jusqu’à présent. Le temps se dégage de plus en plus à l’horizon et la vue devient exceptionnelle sur les pics enneigés des Andes. Ici, nous avons l’impression que le temps s’est arrêté, c’est calme et pour cause, aucun véhicule motorisé ne circule sur l’île. L’Isla del Sol ne disposant pas de route, les mules sont les véhicules utilitaires des villageois. C’est juste génial de ne pas entendre les bruits des moteurs, des klaxons…

vue sur le village de yumani depuis mirador isla del sol lac titicaca bolivie
tim et cecilia posent sur isla del sol lac titicaca en arriere plan bolivie

On revient donc sur nos pas à Yumani. La balade que nous avons réalisée se fait très bien sur une petite journée. L’option de prendre le bateau à 8h30 depuis Copacabana pour arriver à 9h30 puis repartir avec le bateau de 15h ou de 16h est complètement faisable tant que la partie nord de l’île est fermée. C’est une option idéale si on est pressés par le temps (un peu comme nous avec notre visa expiré…).  Il faut quand même avouer que le climat, le paysage et le calme qui règne sur l’île nous donnent bien envie de rester quelques jours.

vue sur la partie nord de isla del sol lac titicaca bolivie

Nous étions partis tôt le matin dans l’idée de profiter de l’île avant que la “horde ” de touristes n’arrive. Nous avions bien fait, nous nous sentions (presque) seuls sur l’île jusqu’au moment de reprendre le bateau. À ce moment-là, on déchante lorsqu’on voit une bonne centaine de touristes qui attendent l’embarquement. Par chance, nous ne nous étions pas rendu compte de cet afflux pendant la journée. Je ne préfère même pas savoir comment c’est en saison haute.

Marche au rythme des tambours

Nous avons pu, à plusieurs reprises, admirer et écouter, le talent (ou non d’ailleurs ahah) des fanfares des collèges mixtes ou unisexes. Ils se représentent sur la place principale du village ou encore devant l’église. Il y a même des battles entre les fanfares des différents collèges. On retrouve également les fanfares des villages constituées de personnes généralement plus âgées et plus particulièrement d’hommes. Les femmes sont plus souvent à la danse.

chef orchestre fanfare vetements traditionnels bolivie pour anniversaire college isla del sol lac titicaca
fanfare vetements traditionnels bolivie pour anniversaire college isla del sol lac titicaca

Quelle bonne surprise ! Pour notre dernier jour en Bolivie, nous avons eu la chance d’assister à l’anniversaire du collège (72 ans). Ce type d’événement, c’est l’opportunité d’observer les traditions qui règnent en Bolivie. Vêtements de fête, nourritures et boissons traditionnelles, danses et fanfares, le tout animé par une certaine excitation de la part des habitants. “Viva las tradiciones de Bolivia ! Viva Bolivia !” Nous avons pu assister à plusieurs reprises à ce type de célébration, et ce sont des moments inoubliables de notre voyage en Bolivie.

boliviennes cholitas spectatrices vetements traditionnels bolivie pour anniversaire college isla del sol lac titicaca
femme chapeau vetements traditionnels bolivie pour anniversaire college isla del sol lac titicaca
hommes vetements traditionnels bolivie pour anniversaire college isla del sol lac titicaca
gros plan boliviennes cholitas chapeau vetements traditionnels bolivie pour anniversaire college isla del sol lac titicaca

Manger de la truite sur l’île du Soleil

Nous n’avons pas appelé ce blog “Faim de Voyages” pour rien. Alors que nous découvrions la truite en Bolivie, et pas n’importe laquelle, celle du Lac Titicaca, nous avons mené notre enquête sur le sujet.

Si vous voulez manger de la truite, nous vous conseillons de le faire à Copacabana plutôt que sur l’isla del sol. En effet, une truite entière avec frites, riz et quelques légumes revient à 25 bolivianos (environ 3€) alors que sur l’isla del sol, vous aurez généralement droit à une demie-truite pour 35 bolivianos (soit environ 4,30€). Évidemment le prix reste raisonnable par rapport à ce dont on a l’habitude en France et surtout, on est sur une île des îles du lac Titicaca, ce n’est pas une occasion qui se représentera de sitôt, du coup on a mangé de la truite à Copacabana, mais aussi sur l’isla del sol héhé 🙂

truite a la planche restaurant copacabana bolivie au bord lac titicaca
truite-sur-isla-del-sol-avec-vue-sur-lac-titicaca-bolivie

De multiples versions existent de la truite. Un petit lexique peut vous servir.

Trucha a la plancha : truite à la plancha soit grillée, c’est la version classique de la truite du coin et la moins onéreuse.
Trucha al ajo : truite à l’ail
Trucha al diablo : truite avec piment
Trucha a la mantequilla : truite au beurre
Trucha al vapor : truite cuite à la vapeur
Trucha al limon : truite au citron
Chicharron de trucha : morceaux de truite frit
Trucha al horno : truite cuite au four

On dirait que les restaurants de l’Isla del sol se sont mis d’accord sur un menu unique, ils proposent donc : soupe de quinoa en entrée, pour le plat on a le choix entre la trucha a la plancha, une tortilla ou du poulet grillé (pollo a la plancha) et en dessert, un thé ou café ou une banane avec du chocolat. Tout ça pour la modique somme de 30 à 40 pesos bolivianos (autour de 4€).

Copacabana, une station balnéaire à 3 800m d’altitude

Honnêtement, nous ne nous sommes pas trop attardés à Copacabana (toujours à cause du visa expiré…). Néanmoins en une petite après –midi, nous avons pu y admirer la superbe basilique de la ville. La basilica Nuestra Señora de Copacabana est imposante, ses diverses coupoles et son blanc tranchent complètement avec les autres sites religieux du pays. Nous avons pu suivre les baptêmes des véhicules à l’aide d’alcool, cotillons et de magnifiques fleurs ornant la voiture. Si vous voyagez avec votre propre véhicule, n’hésitez pas à en profiter, ça vous protégera peut-être d’éventuels soucis sur la route (ou pas…).

vendeuse-cholita-bolivienne-copacabana-bolivie-lac-titicaca

Il y a aussi la possibilité de profiter des activités balnéaires qu’offre le bord de mer de la ville. Du pédalo, marcher dans une boule à hamster sur l’eau, ou encore pour plus d’adrénaline il y a la possibilité de louer un scooter des mers… Enfin, on peut éventuellement visiter le musée du poncho.

La Isla del Sol mérite le déplacement, nous y avons trouvé beaucoup de tranquillité et pris plaisir à marcher dans les quelques rues du village de Yumani. On serait bien resté deux ou trois jours pour profiter de l’île dans son ensemble.  Nous ne pensions pas sincèrement y trouver autant de calme et à la fois une vie de village.

Nos conseils pratiques

Hébergement

Une des dernières grandes maisons menant au chemin nord, propose une chambre double (spacieuse) à 25 bolivianos par personne pour une chambre double avec salle de bain et toilette privée. Vue sur le village et le lac. L’hébergement semble officieux car il semble que tous les travaux ne soient pas fini et rien n’indique qu’ils hébergent des touristes.

Cependant, si vous comptez vous rendre à l’Isla del Sol en haute saison (de juin à septembre), pensez à réserver votre hébergement à l’avance.

L’hôtel Jallala, bien situé et avec vue sur le lac fait parti des moins chers sur internet.

Pour une meilleure vue, plus de confort et de tranquillité, vous pouvez aussi regarder du côté de l’hébergement Utasawa.

Transport

Il y a 3 options pour se rendre à Copacabana et aller à l’isla del Sol. La première est de prendre un bus qui part depuis le terminal principal de La Paz. Plusieurs compagnies proposent ces services et les départs sont réguliers (enfin quand ils ne sont pas en retard). La seconde option, c’est de prendre le bus pour Copacabana à partir du cimetière général (Cementerio General de La Paz). Pour cela, depuis le centre, il faut prendre le téléphérique rouge à la station “centrale” (3 bolivianos soit environ 0,3€), et s’arrêter à la station suivante. Il n’y a qu’une direction depuis la station centrale, vous ne pourrez pas vous tromper. Le trajet dure peut être 5 minutes pas plus. On arrive justement au cimetière, il faut le contourner pour passer de l’autre côté où se trouvent un marché et plusieurs entreprises de bus. C’est aussi dans ce coin que l’on trouve l’arrêt de bus pour Tiwanaku ou Sorata. Avec une petite carte, c’est toujours plus clair. Les entreprises de bus qui vont à Copacabana, Tiwanaku, Sorata, etc, sont indiquées sur Maps.me. Les départs sont réguliers avec des horaires normalement fixes, mais les bus attendent toujours un peu s’il y a quelques places de libres. Ils passent ensuite quelques minutes au terminal de la ville d’El Alto. Pour enfin partir en direction de Copacabana. La dernière option est de passer par une agence. Ça coûte évidemment plus cher, mais ils passeront normalement vous chercher à votre hébergement.

  • Depuis La Paz : compter 3H30 de trajet en bus.
  • Bateaux au départ de Copacabana pour aller à l’isla del Sol : 8h30 et 13h30. Durée : 1h15. Tarif : 20 bolivianos (ou 35 bolivianos l’aller-retour)
  • A l’arrivée sur l’île, vous devrez payer une taxe de 10 bolivianos par personne. Cette taxe devrait servir pour le développement de l’activité touristique de l’île.
  • Bateaux au départ de l’isla del Sol (Yumani) pour revenir à Copacabana : 10h, 15h et 16h. Tarif : 25 bolivianos (ou 35 bolivianos l’aller-retour)
  • Depuis Copacabana, pour aller au Pérou, il y a plusieurs bus par jour pour aller à Puno, Arequipa, Cuzco et Lima.
  • Depuis Copacabana, pour explorer le reste de la Bolivie, il y a plusieurs bus par jour pour aller à La Paz, Uyuni, Potosi, Sucre et Villazon.

Restauration

Déguster une truite accompagnée de frites, de riz et de quelques légumes revient à 25 pesos bolivianos (3€) à Copacabana contre 35 (4,30€) à l’Isla del Sol avec une portion de truite plus petite. Si vous n’avez pas rapporté de vivres avec vous sur l’isla del Sol, il y a quelques mini kiosko, mais l’offre est très réduite. Les restaurants proposent des sandwichs, on peut toujours en commander un le matin et l’emporter pour le pique-nique.

pinterest-titicaca-isla-del-sol
Il était une fois le lac Titicaca
4.9 (97.14%) 7 votes

Cet article vous a plu ? Un petit partage nous le fera savoir et nous encouragera à enrichir ce blog :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *