Que faire à Huaraz ? Le guide complet !


La cordillère Blanche, c’est une petite perle du Pérou. C’est depuis Huaraz au nord du Pays, que tout se passe. Nous étions en pleine saison des pluies, mais nous avons quand même tenté notre chance et avons visité cette fameuse Cordillère. C’est pour cette raison que nous ne nous sommes pas lancés dans le trek de Santa Cruz de 4 jours. Ce n’est pas un drame ! Entre randonnées d’une journée et activités culturelles, nous ne nous sommes pas ennuyés une seule seconde.

Huaraz et ses pics andins

Huaraz est une ville qui compte plus de 130 000 habitants. Entourée par les Andes et ses pics enneigés, la ville bénéficie d’un superbe panorama. C’est ce cadre qui nous a beaucoup plu à Huaraz. Ce n’est certes pas la ville la plus esthétique du Pérou, ni la plus calme, mais le charme des montagnes alentour et la campagne environnante m’a beaucoup séduite. D’autant plus qu’à Huaraz, beaucoup de femmes et d’hommes portent encore les vêtements traditionnels de la région. On peut distinguer les femmes qui portent un chapeau et des habits selon le village d’où elles viennent. Du coup, moi qui suis en admiration de cette coutume, j’ai beaucoup aimé me balader et je me suis amusée à repérer les différents motifs, tissus et chapeaux des habitants du coin.

peruvienne contemplant laguna huaraz perou

La ville de Huaraz a subi un séisme en 1970, nullement préparée à ce type d’événement, elle a complètement été détruite. Du coup, la ville a été reconstruite avec des édifices modernes et n’a peut-être pas le charme d’une ville andine.

textile peruvien tissus colores huaraz perou artisanat

Les randonnées à Huaraz

La Laguna 69

Une randonnée qui nous a beaucoup plu et qui nous a rappelé les paysages de la Patagonie Argentine que nous avons tant aimés. Une randonnée qui demande d’être un minimum acclimaté à l’altitude. La randonnée débute à 3 800 m d’altitude pour atteindre la lagune, il faut grimper jusqu’à 4 600 m. Autant vous dire qu’on est loin d’une promenade du dimanche, mais ça vaut la peine de grimper :). Retrouvez notre article concernant la randonnée de la Laguna 69 que nous avons faite sans agence, avec des informations pratiques et le profil de la randonnée.

Tim et Cécilia au bord de la Laguna 69 dans le Parc Huascaran au Pérou

Le glacier Pastoruri

Le glacier Pasturori se trouve à 70 kilomètres de Huaraz. Les agences proposent une excursion qui dure toute la journée et compte plusieurs arrêts. Toutes les agences offrent le même tour pour se rendre jusqu’au glacier Pasturori. C’est-à-dire, les mêmes arrêts, les mêmes heures de départ et de retour. Ce qui peut différer, c’est le type de véhicule (combi ? minibus ? bus de 40 personnes ?), le nombre de participants à l’excursion, le guide (parle bien l’anglais ?) et le prix. Nous avons déboursé 30 soles par personne. Il faut également s’acquitter du droit d’entrée du parc de 30 soles par personne ou opter pour un ticket valable plusieurs jours (voir en détail les différentes possibilités de ticket pour visiter le parc Huascarán dans nos conseils pratiques).

Le départ a eu lieu à 9h30 depuis Huaraz, nous étions une quinzaine de touristes ayant acheté notre tour auprès de diverses agences. Le guide nous annonce que nous mettrons 3 heures pour nous rendre jusqu’au glacier puisque nous nous arrêterons à plusieurs reprises. Dans un premier temps, nous nous sommes arrêtés au niveau d’un restaurant qui propose un maté de coca à 2 soles. C’est aussi à ce moment-là que l’on peut commander son repas, puisqu’au retour nous ne marquerons l’arrêt pour un déjeuner que très tardivement (16h30).

paysage excursion glaciar pastoruri huaraz

Le second arrêt a lieu à une source d’eau gazeuse. On peut constater les petites bulles qui sortent de l’eau, la couleur orangée des plans d’eau et de la végétation alentour. La source est chargée en minéraux et en bactéries. Auparavant, les tours venaient avec des gobelets pour faire boire l’eau au touriste. Tchin tchin, mais ça, c’était avant de faire analyser l’eau … Le paysage est somptueux, il faisait beau, nous étions aux anges.eaux turquoise huaraz glaciar pastoruri

Quelques minutes plus tard, le bus s’arrête de nouveau, cette fois-ci nous avons une vingtaine de minutes pour profiter de deux points d’intérêts. Le premier, c’est une petite lagune cristalline, nous sommes restés scotchés tellement l’eau y semble pure et transparente. Une petite estrade nous permet de gagner un peu de hauteur est d’être au-dessus de la lagune. Nous étions tous avec nos appareils photos et téléphones portables en train d’essayer de capturer cette couleur. Sur les côtés, des algues et des dépôts de minéraux donnent un surprenant mélange de couleurs. Les nuages arrivent rapidement et rendent la lagune un peu moins impressionnante.

Nous parcourons ensuite un mini sentier d’une cinquantaine de mètres pour nous approcher des fameuses Puya Raimondi. Une broméliacée qui peut vivre entre 70 et 90 ans et meurt lors de son unique floraison. Le plus étonnant chez cette plante, c’est sa taille. La tige qui en sort comporte les fleurs et peut mesurer jusqu’à 9 mètres ! Autant vous dire qu’il est difficile de résister de se mettre à côté, prendre une photo et de constater la différence de taille.

Nous nous arrêtons quelques minutes pour payer l’accès au parc. Celui-ci est de 30 soles par personne pour la journée (ou possibilité d’acheter l’un des pass de plusieurs jours sur place).

puya raimondii huaraz glacier pastoruri

Enfin, nous reprenons place dans le bus. Il nous mène jusqu’au début du sentier vers le glacier Pastoruri. Le sentier est parfaitement signalé, c’est d’ailleurs un chemin bétonné sur pratiquement toute la longueur. On démarre à 4800 mètres d’altitude pour arriver à 5000m au-dessus du niveau de la mer. On fait ce chemin en 30min. Peut-être grâce à la coca que nous avions cette fois-ci gardée dans la bouche, mais surtout grâce à notre acclimatation. Les agences indiquent que le sentier peut prendre entre 45min et 1 heure. Le chemin monte de quelques mètres, ce qui en temps normal ne présente pas de difficulté particulière, mais avec l’altitude cela rend le parcours plus difficile.glacier pastoruri huaraz excursion perou vue du chemin

Autrefois, le glacier était au niveau du parking, aujourd’hui on parcourt 2,5 kilomètres pour l’apercevoir. On constate alors l’une des conséquences du changement climatique. Des Péruviens de la capitale venus il y a plusieurs années, nous racontent avec stupeur que le glacier été nettement plus grand et plus près. Ils n’en revenaient pas. C’est certainement cette prise de conscience que les responsables du parc cherchent à obtenir des visiteurs. Le site a été fermé pendant plusieurs années et à l’aube de sa réouverture, la direction a décidé de sensibiliser les touristes venant des quatre coins du globe. Ils ont disposé des cartels tout le long du parcours pour montrer la rapide rétrocession du glacier.

glacier pastoruri excursion depuis huaraz

Le mirador a dû être construit il y a plusieurs années et est maintenant un peu loin pour apprécier ce monstre de glace. Depuis le bus, nous disposions de plus de deux heures pour atteindre le glacier, rester un moment sur place et revenir jusqu’au bus. Nous avons largement eu le temps de prendre quelques photos, être éblouis par la beauté de ce glacier et emprunter le même chemin pour retourner vers le bus. Le trajet retour est en descente, beaucoup plus facile pour nos gambettes. Une vingtaine de minutes suffisent pour atteindre le parking.

Nous reprenons la route, le bus s’arrête au restaurant à 16h30 pour « déjeuner ». Il s’agissait du seul restaurant du coin et les prix sont 3 à 4 fois plus chers que ce qu’on trouve normalement à Huaraz. On patiente tranquillement, nous avions déjà grignoté nos quelques provisions en face du glacier.

En bref, une excursion où l’on en prend plein la vue tout en s’acclimatant à l’altitude et en ne réalisant pas trop d’efforts.

Comment aller au glacier Pastoruri ?

Il se trouve dans le parc national Huascarán et le seul moyen de s’y rendre, si vous êtes déjà à Huaraz, c’est de passer par une agence de voyages à Huaraz.

Trek de Santa Cruz

Le trek de Santa Cruz est l’un des trekkings les plus connus du Pérou. Il s’agit d’une randonnée d’environ 50km qui s’étale sur 4 jours et 3 nuits. Nous n’étions pas spécialement en forme lorsque nous étions à Huaraz et la saison des pluies ne nous a pas encouragés. On ne se sentait pas d’attaque pour 4 jours de trekking, mais d’autres touristes rencontrés sur place étaient plus que ravis de l’avoir fait et ont eu un super temps. Les paysages sont magnifiques et la randonnée n’est apparemment pas extrêmement difficile. La seule condition est d’être un minimum acclimaté pour éviter le mal des montagnes et pouvoir marcher sans trop s’essouffler 😉 Une chose est sûre, si on revient un jour au Pérou, nous aimerions faire cette randonnée !

Comment faire le trek Santa Cruz ?

Il est possible de faire le trek de Santa Cruz avec une agence ou en solo. Évidemment, le choix dépend de vos envies et de vos besoins, si vous êtes équipés et que vous avez envie de plus de libertés, il faudra plutôt opter pour la version solo. Si vous n’avez même pas un duvet et que vous préférez l’ambiance groupe alors l’excursion avec une agence s’impose. Il est aussi possible de louer du matériel en ville, mais le prix de l’excursion inclut tout et est généralement plutôt intéressant. D’autant plus que des mules sont incluses, ce qui peut être un réel avantage pour ce trekking. À vous de voir.

Laguna Paron

La Laguna Paron est un énorme lac (en détail : 1 480 500m²), le plus grand de toute la cordillère blanche, beaucoup moins connue que la Laguna 69, mais pourtant tout aussi magnifique. Elle est située à 32 km de la ville de Caraz, cela prend peu moins de deux heures de route pour y accéder (tout dépend du type de véhicule). On s’y rend pour admirer les pics enneigés qui entourent la lagune et profiter d’un peu plus d’intimité que sur les autres sites plus connus. Nous n’avons malheureusement pas pu y aller, mais on vous donne quand même les infos que nous avons pu glaner à son sujet.

C’est une excursion qui est tout à fait possible de faire à la journée.

Comment aller à la laguna Paron ?

En taxi, c’est plutôt une excursion détente, car très peu de marche. On peut y aller en taxi depuis Caraz, le trajet coûte entre 120 et 140 soles aller-retour pour tout le taxi. Il vaut donc mieux y aller à plusieurs, si vous pouvez former un groupe de 4, c’est l’idéal ! Évidemment, le taxi vous attend et vous ramène à Caraz.

Autre solution, depuis Caraz, en transport commun. Il y a des colectivos (minibus) qui partent tôt le matin pour le village de Paron situé 19km de Caraz. Ensuite, il faudra parcourir 11 km à pied pour atteindre la lagune puis faire de même pour revenir sur la route principale et attraper le colectivo qui part en milieu d’après-midi. Se renseigner auprès de l’office de tourisme de Caraz ou bien de Huaraz pour avoir les horaires précis et actuels. Nous avions calculé que c’était envisageable à pied, mais en marchant à un bon rythme pour profiter de la lagune.

Sinon, depuis Huaraz, la plupart des agences proposent aussi ce tour à partir de 50 soles par personne. N’hésitez pas à vous renseigner dès votre arrivée auprès des agences si des groupes ont déjà été constitués. Cette lagune étant moins fréquentée, il est plus difficile de partir en groupe et partager les frais d’un taxi. C’était notre cas lorsque nous y étions (basse saison).

Laguna Churup

La lagune se trouve à 4450m d’altitude alors une bonne acclimatation est plus que recommandée. Il s’agit là aussi d’une excursion à la journée accessible depuis Huaraz en solo ou avec une agence de tourisme pour voir (encore) une lagune aux couleurs incroyables. Nous n’y sommes pas allés non plus, mais on s’est quand même renseignés alors voilà ce que nous savons.

Comment aller à la laguna Churup ?

Depuis Huaraz, il y a un colectivo qui part le matin en direction d’un village qui s’appelle Llupa. Vous pouvez descendre là ou demander au chauffeur de vous emmener jusqu’au village de Pitek situé à 19 km de Huaraz pour quelques soles de plus. Depuis ce village, il y a environ 3km de marche, mais plus de 1000 mètres de dénivelé positif. Autant vous dire que ça vous prendra sûrement 1h30-2h de grimpette. Si vous préférez économiser quelques soles et marcher un peu plus, il faut compter une bonne heure de marche de Llupa à Pitek. Pour le retour, le même bus repart depuis le village de Pitek autour de 14h30, mais il semble plutôt partir quand il est plein…

Le Cañon del Pato

Le Cañon del pato, ou « Cañon du canard » en français, est situé à 17 km de la ville de Caraz, il s’agit d’une étroite gorge entre la cordillère noire et la cordillère blanche. Ce canyon a été formé au fil du temps par le fleuve Santa et se faufile entre des roches de granit. En réalité, l’attrait majeur de ce canyon, c’est la route qui la longe et ses 35 tunnels (rare au Pérou !). Nous avions emprunté cette route pour nous rendre jusqu’à Chimbote.

Comment aller au Cañon del Pato ?

Depuis  Caraz, il y a des colectivos qui partent tous les jours (en passant par le village de Huallanca) à 9h et 12h. Si vous voulez notre avis, le canyon est sympa, mais il ne vaut pas le déplacement depuis Caraz ou depuis Huaraz. Encore moins, si vous avez déjà eu l’occasion de voir des canyons impressionnants comme le Cañon del Colca au Pérou.

NOS CONSEILS PRATIQUES RANDO'

  • Rendez-vous à l’office de tourisme IPeru, qui est situé au Passage Alonso Martel, au 1 Plaza de Armas. Ils ont toujours su jusqu’à maintenant nous éclairer de façon efficace sur les choses à voir et à faire au Pérou. Ouvert du lundi à samedi de 9h à 18h, et le dimanche de 9h à 13h.
  • Plus d’informations sont possibles concernant l’état des sentiers et les trekkings du parc Huascarán en vous rendant directement à la maison des gardes-parc à Huaraz qui se trouve à deux pas de l’office de tourisme. Le bureau est ouvert de 8h30 à 13h puis de 14h30 à 18h. Attention celui-ci est fermé le week-end !
  • Le parc Huascarán est payant. Il existe 3 tickets possibles pour pouvoir entrer dans le parc. Il y a le ticket d’une journée d’une valeur de 30 soles. Il y a également le ticket permettant l’accès au parc durant 3 jours consécutifs d’un coût de 60 soles par personne. Enfin, l’ultime option est d’acheter le pass de 4 à 30 jours d’une valeur de 150 soles.
  • Nous nous en sommes rendu compte sur place, la plupart des excursions à la journée sont aussi chères, voire parfois moins chères en passant par une agence depuis Huaraz. S’y rendre tout seul permet de gagner quelques soles, mais ce sera sûrement plus fastidieux qu’avec une agence. Si ça ne vous dérange pas d’être en groupes, passez par une agence, vous gagnerez du temps.

Sites utiles

Parc National Huascarán

Musées et sites culturels majeurs de Huaraz

Chavín de Huantar

Le site de Chavín de Huantar est un des sites archéologiques majeurs du Pérou. Pour le découvrir, il faut compter une journée en excursion depuis Huaraz. Nous avions choisi de passer par une agence de tourisme de Huaraz car c’était plus pratique pour le transport, le guide et ça ne coûtaient pas beaucoup plus cher que d’y aller par nous-mêmes. Nous avions réservé l’excursion la veille pour le lendemain. Nous vous expliquons en détail le déroulement de l’excursion, le coût et les différents arrêts de la journée à travers un article dédié à Chavín de Huantar.

Willcahuain et IchiqWillkawain

Willcahuin et Ichiq Willkawain provient de la langue quechua de la région d’Ancash : Willka = petit-fils ; Ichic = petit et Wayi = maison.  Ok, ça ne nous aide pas beaucoup. Il s’agit d’infrastructures funéraires de l’empire Wari (700 à 1 100 ans après J-C), elles sont aussi appelées « Chullpas ». Ces Chullpas sont des édifices spécialement conçus pour accueillir des défunts de l’élite du peuple Wari. Un lieu où des rites funéraires sont réalisés afin de préparer l’individu vers une nouvelle vie. Des céramiques, des tissus et des objets de valeur sont déposés pour accompagner les morts. Si vous nous suivez avec assiduité (ce dont nous ne doutons absolument pas 😉 ), vous savez que nous en avions vu d’autres au Pérou, à Sillustani et même en Bolivie.

Willcahuain IchiqWillkawain perou huaraz

Pour y aller, nous avons pris un minibus depuis Huaraz, et nous nous sommes arrêtés au premier site principal nommé « Willcahuain ». Les habitants du coin et le chauffeur nous indiquent l’arrêt, ils savent bien que nous venons dans le coin pour visiter Willcahuain. Nous achetons les tickets d’entrées (5 soles/ personne) et nous commençons par le petit musée du site. Plusieurs explications nous sont données (espagnol seulement)  pour introduire le site (fouilles archéologiques, culture Wari, architecture et fonction des édifices). Quelques pièces en céramiques sont exposées. On jette un œil à l’extérieur et à l’intérieur. Un second site archéologique se trouve à une dizaine de minutes à pied. Celui-ci présente plusieurs Chullpas et des explications sur chaque partie du site.

Willcahuain IchiqWillkawain huaraz perou

C’est un petit site qui nous a beaucoup plu. Le minibus  nous emmène à 7 km de la ville, nous montons sur l’un des versants de la cordillère pour y découvrir la campagne avoisinante. Ça nous permet aussi d’échapper aux milliers de coups de klaxon qui résonnent à Huaraz, ça fait du bien. Le site est loin d’être fréquenté par des milliers de touristes et les pics enneigés donnent à voir un superbe panorama avec les Chullpas. Une excellente excursion dans les environs de Huaraz ! En plus, ça permet aussi de s’acclimater tranquillement si vous ne l’êtes pas déjà.

Musée Archéologique de Huaraz

Un musée de trois étages et un jardin présentant des pièces des sites archéologiques majeurs autour de Huaraz. 1/3 du musée est dédié à Chavín, un autre tiers à Willcahuain et l’autre aux civilisations qui ont habités les terres de l’actuelle région d’Ancash avec la présentation d’objets archéologiques (momies, céramiques, crânes déformés, tissus…). Le jardin présente une collection importante de monolithes de la civilisation Recuay.

Honnêtement pour 5 soles ça vaut le coût. Le musée est petit, mais il présente des pièces intéressantes et nous donne des informations concernant les sites que nous avons vus et que nous comptions voir.

musee archeologique huaraz perou

Musée municipal de Caraz

Situé à 3 minutes à pied de la place principale de la ville, ce petit musée vaut le déplacement si vous avez décidé de loger sur Caraz. Le musée attire les voyageurs curieux de voir la plus petite momie du Pérou et quelques objets archéologiques retrouvés dans la région. Si vous êtes dans le coin, le musée est sympa et gratuit, autant y faire un saut. En prenant son temps, comptez entre 30 et 45 minutes pour le parcourir. Si l’unique gardien/ restaurateur/ guide du musée est disponible pour vous parler (ce qui est 99% certain), vous pourrez l’interroger concernant certaines pièces du musée.

NOS CONSEILS PRATIQUES MUSEES & SITES CULTURELS

Visiter les sites de Willcahuain et IchiqWillkawain

Il faut compter 1 heure sur place pour visiter les deux sites.

Transport

  • En transport commun : se rendre à l’angle de « Jr. Comercio » et de « Jr 13 de Diciembre ». Des colectivos (minibus collectifs) attendent qu’ils se remplissent pour partir en direction de Willcahuain. Retrouvez sur notre carte plus bas dans l’article, pour voir où se trouve l’arrêt du minibus.
  • Le trajet dure 40 minutes et le coût du transport est de 1.50 soles.
  • On peut revenir par un chemin qui débute au niveau du second site archéologique et mène jusqu’à Huaraz. Comptez une bonne heure pour 4,5 kilomètres de marche. Un peu plus si vous vous perdez et atterrissez dans le champ d’un agriculteur 🙂

Visiter le Musée Archéologique de Huaraz

  • Le musée se trouve sur Lazuriaga 762 (à deux pas de l’office de tourisme iPeru)
  • Les horaires d’ouverture : 9h à 17h toute la semaine, fermé le lundi.
  • Comptez 1 heure de visite
  • Le prix est de 5 soles
  • Il y a une petite boutique pour acheter de l’eau ou des biscuits. Aucune restauration n’est proposée sur place.
  • Le second site propose un spot d’herbe parfait pour un pique-nique 🙂

Que manger à Huaraz ?

À Huaraz, il y a des supermarchés, nous avons compté aussi plusieurs marchés, on trouve rapidement son bonheur pour manger quelque part à un prix économique. On vous conseille de tester les spécialités de la région dans des petits restaurants ou bien au marché.

Combien de jours faut-il prévoir à Huaraz ?

Tout dépend de vos intérêts bien évidemment, néanmoins, comptez 3-4 jours minimum pour visiter les attraits principaux de Huaraz. Si vous êtes un mordu de la randonnée, 1 bonne semaine ne sera sûrement pas de trop. Comptez même plutôt 2 bonnes semaines si vous voulez réaliser un gros trekking comme celui d’Alpamayo ou de Huayhuash.

On vous conseille, dans un premier temps, de réaliser des excursions qui demandent peu d’efforts physiques et une altitude « raisonnable » pour vous acclimater.

  • 1 journée aux alentours de Huaraz. Possibilité de voir les sites archéologiques des environs.
  • 1 journée d’excursion pour visiter le site archéologique de Chavín de Huantar ou bien le musée de la ville de Huaraz et les deux sites archéologiques à deux pas de la ville (Willcahuain et IchiqWillkawain).
  • 1 journée d’excursion pour voir l’impressionnant glacier Pastoruri
  • 1 journée de randonnée pour voir la magnifique Laguna 69

Mais encore pour les plus téméraires :

  • 4j sur le sentier Santa Cruz.
  • 9 jours avec le trekking Alpamayo
  • 10 à 12 jours pour le trek de Huayhuash

Où dormir à Huaraz ?

Très honnêtement, nous avons dormi dans un hôtel plutôt insalubre que nous ne vous recommandons évidemment pas. En revanche, d’autres voyageurs rencontrés en rando étaient très contents de cet hostal. Les chambres étaient grandes et la douche chaude (détail important à cette altitude :))

Vous comptez visiter Huaraz ? N’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire.

Épingler sur Pinterest :

huaraz pinterest guide

Que faire à Huaraz ? Le guide complet !
4.8 (95%) 4 votes

Cet article vous a plu ? Un petit partage nous le fera savoir et nous encouragera à enrichir ce blog :)

Commentaires

  1. Coucou les amis !!
    Je suis en train de faire un trip en Amérique Latine et c’est toujours un plaisir de lire vos articles et suivre vos conseils !! 🙂 🙂

    Je voulais juste attirer votre précision sur le fait que le Glacier est à 70 km de Huaraz, et non pas 220 😉

    Un abrazo a los dos ! 🙂
    Walid

    • Salut Walid,

      Merci ! Cela fait toujours plaisir d’apprendre que nos articles puissent aider les voyageurs.

      Merci beaucoup pour ta remarque concernant le kilométrage, c’est corrigé, on a dû s’emmêler les pinceaux.
      Bon voyage !

  2. Bonjour et tout d abord merci!!!! une question. yna t il des guichets automatiques à Huaraz pour.obtenir des soles (carte interactive canadienne)

    merci

  3. Hello,

    Merci pour toutes ces infos, c’est sacrément utile 🙂 Vous y étiez pour quel mois ? J’y vais pour la seconde fois en janvier, et je me questionne un peu sur la période. D’un coté la première fois, j’ai eu quasiment que de la neige alors que c’était la bonne saison !
    Vous semblez avoir eu beaucoup de chance, le ciel est bien bleu, et vos photos sont superbes!

    Merci !!
    Magali

    • Bonjour Magali,

      Merci pour ton retour, c’est sympa 🙂 Pour répondre à ta question avec exactitude, nous étions à Huaraz du 26 janvier au 2 février :). En effet, il s’agit de la plus mauvaise saison pour se rendre à Huaraz. Nous avons eu beaucoup beaucoup de chance ! Des copains y étaient quelques semaines précédentes, ils ont eu un temps très pluvieux. La rando sous la pluie c’est…bof ! Bon voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *