Pierre et Julie parlent de leur parenthèse à Valparaiso


Nous accueillons le témoignage de Julie et Pierre, 25 ans, auteurs du blog voyage « Adventure is up there » qui partagent leurs 1ère expérience de volontariat. Ils ont débarqué au Chili munis d’un PVT en poche pour parcourir le Chili en van. Ils ont pu réaliser les démarches administratives pour l’achat de leur véhicule, tout en s’imprégnant de leur pays d’accueil. Voilà un moyen ingénieux pour rester sur place par nécessité et découvrir une ville sans trop dépenser d’argent.

Est-ce que vous pouvez vous présenter ? 

Julie Et Pierre à Valparaiso En Volontariat

Nous sommes Pierre et Julie, 25 ans, actuellement en Working Holiday Visa au Chili pour un an. Nous voyageons en van aménagé et notre projet est de découvrir tout le pays et ses voisins en travaillant un peu pour continuer à financer notre voyage. Faire des treks sur des volcans, voir des glaciers en Patagonie, admirer les paysages lunaires d’Atacama, apercevoir des baleines au large de l’ile de Chiloé … Notre wish list est longue !

En France, je suis diplômée d’un Master en langues et je travaillais dans le tourisme. J’ai toujours eu le voyage dans la peau et j’ai parcouru l’Europe à l’occasion de divers jobs et stages. J’aime mon chat, lire, écrire et photographier.

Pierre s’est spécialisé dans le domaine du vin après un premier parcours en mécanique automobile et un second BTS en viticulture/oenologie. Il est passionné de sport (trek, escalade, canyoning, via ferrata) et de nature. Il aime les animaux et les grands espaces.

Pourquoi avez-vous décidé de faire du volontariat pendant votre séjour à l’étranger ?

Le volontariat était pour nous un moyen d’économiser l’argent du logement tout en se rendant utile et en rencontrant des locaux. Cela permettait aussi à Pierre de pratiquer son espagnol un peu rouillé depuis le collège et de nous intégrer un peu plus dans ce nouveau pays que nous découvrions.

Le but principal de notre volontariat à Santiago, était de prendre nos marques dans le pays et trouver un hébergement en attendant l’achat de notre van.
Nous étions arrivés sur Santiago une semaine auparavant et nous cherchions à nous éloigner de la capitale et nous rapprocher de Valparaiso et de l’océan Pacifique. Il faut dire qu’à Santiago en plein mois de janvier, le thermomètre avoisinait les 38 degrés et on mourrait de chaud.

 Est-ce que vous pouvez nous parler du lieu de votre volontariat ?

Nous étions volontaires dans un Bed & Breakfast à Valparaiso, sur la côte ouest du Chili. Valpo (le petit nom de la ville) est la deuxième ville du Chili et le premier port du pays. L’agglomération compte environ 1 million d’habitants. Elle est très connue pour ses manifestations culturelles et son centre historique avec ses nombreuses fresques de street art ont d’ailleurs été déclarées patrimoine culturel de l’humanité depuis 2003.

Street Art à Valparaiso

Les Rues Colorées De Valparaiso

Vue Panoramique De La Ville De Valparaiso

Nos hôtes, Rocío et Nicolas, la soixantaine, sont respectivement professeur d’anglais à l’université et architecte et offrent en location 7 chambres doubles et un appartement pour 4 personnes. Tout se passe dans une grande maison imaginée par Nicolas, montée sur 4 niveaux reliés par de larges terrasses en bois au milieu des arbres. L’ambiance est très familiale, une bonne partie de la famille de Rocío occupe d’ailleurs les lieux. Ils accueillent environ toutes les 3 semaines deux nouvelles personnes en Workaway qui viennent s’ajouter aux deux femmes de chambre pour s’occuper de l’établissement. La langue principale est l’espagnol, mais les propriétaires sont tous les deux bilingues en anglais.

Où se trouve votre volontariat ?

Le Bed&Breakfast s’appelle Rivendell Guest House.

Comment peut-on y accéder ?

L’accès se fait facilement en bus depuis le centre de Valparaiso ou la commune voisine de Viña del Mar ou encore la gare routière pour ceux qui arriveraient de Santiago. On peut également opter pour des colectivos qui sont des sortes de taxis qui suivent les lignes de bus et dont le prix est fixe, contrairement aux taxis classiques qui appliquent leur propre tarif. Depuis le centre de Valpo, vous pouvez prendre les bus 504 et 505. Un trajet vous coûtera entre 400 et 700 pesos par personne soit moins d’un euro.

 

Quelle a été la durée de votre volontariat ?

Du 1er au 15 février 2019, exactement 2 semaines.

 Quelles activités avez-vous réalisées ?

Les tâches quotidiennes qui revenaient systématiquement étaient la préparation des petits déjeuners, l’entretien des terrasses et du jardin et le nettoyage des chambres. Nous divisions ces tâches tous les deux avec Pierre : il s’occupait du jardin pendant que je m’occupais de la préparation/service/nettoyage des petits déjeuners puis on se rejoignait dès que l’un avait terminé.

S’il n’y avait pas de petit déjeuner, j’aidais directement pour un travail d’extérieur plus complet qui allait jusqu’au balayage de la rue devant le B&B. Au cours de notre séjour, Pierre a aussi dû élaguer un arbre et porter des charges lourdes pour un déménagement. Il n’était pas rare que l’un des deux propriétaires vienne nous aider.
Une fois j’ai même aidé Rocío à organiser ses placards, car elle voulait tester la méthode Marie Kondo !

 Comment se déroulait une journée de travail ?

Les journées commençaient vers 8H30 et terminaient généralement à 13h. Une fois descendus dans la salle des petits déjeuners, on commençait par le dressage des tables puis il fallait donner une petite liste de courses pour Nico qui allait chercher ce qu’il manquait chaque matin. Les clients pouvaient descendre de 9h à 11h. Ensuite, il fallait débarrasser et nettoyer. Pendant ce temps, Pierre balayait les terrasses puis généralement les femmes de chambre nous appelaient pour qu’on vienne les aider à faire les lits ou nettoyer les salles de bains.

Nous avions deux jours par semaine de libres, les mercredis et jeudis. L’occasion pour nous d’explorer Valparaiso et ses alentours ou de partir à Santiago faire nos papiers administratifs concernant le van.

 Quels ont été les échanges avec l’hôte ?

Les échanges avec les hôtes ont été excellents. Nous avons été invités à manger chez eux à notre arrivée et pour notre départ. Ce passage de flambeau entre volontaires permettait d’avoir un retour direct et de bons conseils, mais aussi de partager un moment convivial avec les propriétaires. Ils se sont beaucoup intéressés à notre projet et nous ont guidés au maximum à travers les problèmes administratifs et la partie technique de l’achat d’un véhicule.

Ils nous ont également beaucoup parlé de l’histoire de leur pays notamment de la période de la dictature, de leur vie quotidienne, de leurs métiers respectifs, mais aussi de Valparaiso et ses trésors. Nous nous sommes amusés des différences culturelles avec la France, des particularités de l’espagnol chilien avec un dictionnaire espagnol/chilien à l’appui.
Ils nous ont présentés à leur famille et nous nous sommes réellement sentis intégrés à la fin des deux semaines. Ils nous ont même offert de prolonger notre séjour dans une des chambres de l’hôtel, pour quelques jours, pour nous arranger avant qu’on reparte pour Santiago.

 Combien y avait-il de volontaires ?

Ils ne reçoivent que deux volontaires à la fois et majoritairement des couples, car la chambre comprend deux lits simples côte à côte ce qui implique d’être à l’aise avec l’autre personne. Les volontaires avant nous étaient également un couple de Français et les suivants venaient d’Écosse. Tous avaient à peine 30 ans.

 Comment peut-on découvrir les environs ?

Valparaiso est une ville qui bouge et il y a toujours quelque chose à y faire. Flâner dans les rues à la recherche des peintures de street art, découvrir ses nombreux cerros, déguster un pisco sour en terrasse, s’instruire au musée, se promener sur le bord de mer de Viña del mar, on ne s’y ennuie jamais.

Nous avons adoré nous balader dans les très colorés quartiers des cerros Concepción et Alegre, touristiques, mais agréables. Les places de Valpo sont toujours animées par des artistes de rue, des marchés ou des spectacles.

Julie Qui Teste Le Snowboard Des Sables Dans Les Dunes De Concón

Pierre Qui Fait Du Sandboarding à Concón

Nous en avons aussi profité pour tester le sandboarding, le snowboard des sables, dans les dunes de Concón. Très facilement accessible en bus, Concón se situe après Viña del Mar, sur la côte. Les planches se louent à l’heure pour quelques pesos directement au pied des dunes.

Côté musée, nous avons visité celui d’histoire naturelle qui est gratuit. Nous voulions nous renseigner sur les espèces susceptibles de croiser notre route pendant notre voyage. On a trouvé le musée bien construit et interactif.

Nous avons également eu la chance d’être sur place pour le Cerro Abajo, événement de vélo très populaire qui consiste pour les participants à descendre un des cerros à toute vitesse en passant à travers des maisons et diverses rampes. Toute la ville y assistait et l’ambiance était très festive.

Quelles sont les conditions d’hébergement ?

Chambre Sous Les Toîts Des Volontariats

Nous avions une chambre à nous, sous les toits, au dernier étage de la maison.

Elle était assez grande et avait deux lits simples côte à côte, plusieurs bureaux et un rangement pour nos vêtements. Nous partagions la salle de bains avec les guests qui n’avaient pas de salle de bain privée dans leur réservation ainsi que la cuisine et le coin salon. Nous pouvions également laver nos affaires, moyennant l’achat de la lessive.

Comment se passent les repas ?

Le petit déjeuner était inclus dans notre Workaway. Nous mangions la même chose que les guests soit du pain, du fromage, du jambon, des fruits frais et des oeufs accompagnés de thé ou café.

Des clients argentins nous ont même fait découvrir le mate, véritable institution chez eux. Cette sorte de thé, assez fort, se partage dans un seul verre avec une seule paille pour tous les convives.

Le déjeuner et le dîner étaient à notre charge. Généralement nous prenions un gros brunch après notre travail puis nous mangions le soir. Une cuisine était à notre disposition (la même que celle des clients) et nous avions aussi une étagère et un coin du frigo pour nous. Des commerces de proximité sont à deux pas de la maison (boulangerie, boucherie, épicerie) ce qui est très pratique. Pour les grosses courses, nous avons testé le Jumbo du centre-ville, accessible directement en bus.

Y a-t-il internet ?

Nous avions une connexion Internet directement depuis notre chambre et dans toute la maison ce qui nous a permis de skyper nos familles et d’actualiser le blog. Nous n’avions pas encore de forfait local à ce moment-là donc il était vraiment nécessaire pour nous de trouver une connexion sur place.

Qu’as-tu pensé de ton volontariat ?

 

Le point fort de cette expérience

Pour un premier volontariat, ce fut une réussite. Nous avons rencontré des gens géniaux, très à l’écoute et toujours de bons conseils, qui nous ont aidés et intégrés à leur famille durant toute la durée de notre séjour. Le cadre de vie, au milieu des arbres, était très reposant et nous a permis d’organiser la suite de notre aventure sereinement. Tout ce dont nous avions besoin était mis à notre disposition et nous avons gardé contact avec nos hôtes.

Le point faible de cette expérience

Le point faible a été l’organisation de l’établissement. Faire les courses le matin, 10 minutes avant l’heure du début de petit déjeuner n’était pas la meilleure des options selon nous. Le premier jour a été le plus stressant : nous commencions et nous avions 14 petits déjeuners de prévus (quasiment le maximum). Nous étions descendus bien en avance, pensant que quelqu’un viendrait nous montrer comment faire. Mais tout s’est passé au dernier moment et bien sûr tous les clients sont descendus en même temps. Nous n’avions pas tous les produits dont nous avions besoin et pas assez de couverts pour dresser toutes les tables. Si nos hôtes étaient plutôt relax, on trépignait de notre côté !

Qu’est-ce que vous retenez ?

Quelle meilleure façon de commencer notre voyage ?
Nous avons découvert une nouvelle ville, rencontré des gens gentils et attentionnés, une autre façon de travailler (même si quelque peu désorganisée) et nous avons pu nous poser dans un endroit calme pour organiser la suite de nos aventures tout en économisant sur notre budget. Si vous passez par Valparaiso, je vous recommande fortement de contacter Nico et Rocío pour une parenthèse au milieu des arbres.

 Contact

Si vous êtes intéressés pour passer un volontariat auprès de Rocío et Nicolas, vous pouvez les joindre via leur page Workaway ou leur page Facebook.

 

Un grand merci à Pierre et Julie qui nous ont pris le temps de répondre à nos questions depuis le Chili. On leur souhaite un excellent voyage !

Tu as envie de partager ton expérience de volontariat avec d’autres voyageurs ? Contacte-nous par e-mail ou sur nos réseaux sociaux 😊

Épinglez sur Pinterest :

Vue Panoramique De Valparaiso Pendant Le Volontariat De Julie Et Pierre Au Chili

 

Vous êtes sur un article concernant l’expérience d’un volontaire invité sur le blog.

L’idée est d’éclairer les voyageurs qui souhaitent s’investir dans le volontariat à travers les témoignages d’autres voyageurs : Comment ça se passe un volontariat ? Quelles sont les activités que l’on peut être amenés à réaliser ?  Quels sont les réels échanges entre les hôtes et les volontaires ? Bien sûr, cet avis est propre à celui de son auteur. Le vôtre sera sûrement différent. Vous pouvez retrouver toutes nos expériences de volontariats et celles des voyageurs dans la rubrique « Volontariat ».

Comment avez-vous trouvé cet article ?

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

Comme cet article vous a plu ...

Peut-être aimeriez-vous nous suivre sur les réseaux sociaux ?

Désolé que cet article vous ai déplu

Vous pouvez nous aider à l'améliorer

Commentaires

  1. Bonjour à tous,
    Quel bonheur,quel plaisir de lire cet article ! Tout y est, la découverte, la passion, les expériences, l’humain tout. Bravo on en redemande !

    • Bonjour Hélène !

      Merci pour ton commentaire, tu as raison, le volontariat ouvre les portes à d’incroyable expériences humaines !
      A très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *