1 journée pour visiter les chutes d’Iguazu


Elles font partie des « 7 nouvelles merveilles du Monde ». Elles sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1984. Plus de 1700 mètres cubes d’eau s’écoulent à cet endroit chaque seconde en moyenne. Vous les connaissez déjà sûrement, mais on vous présente : les chutes d’Iguazu du côté argentin, un site magnifique que nous avons adoré ! Surtout après avoir passé 2 semaines en workaway dans la jungle. Je pense que cela restera l’un des plus beaux souvenirs de notre aventure : des chutes gigantesques, une végétation verdoyante, une eau limpide, des parcours superbes, un temps somptueux, d’excellents empanadas pour le déjeuner, un jour peu fréquenté par les touristes. C’était le top du top ! Comme on dit ici : barbaro !

Les chutes d’Iguazu, mode d’emploi

Clairement, avant de s’y rendre on ne comprenait pas très bien le fonctionnement pour visiter les chutes d’Iguazu. Un côté brésilien, un côté argentin, lequel faut-il voir en premier ? Comment on passe la frontière ? En combien de temps on peut visiter les deux côtés ? Qu’est-ce qu’on peut y faire pendant une journée ? Y a-t-il des sentiers ? Comment ça se passe en hiver ? Nous allons répondre en partie à ces questions, nous avons vu les chutes d’Iguazu du côté argentin ! Suivez notre parcours !

Nous étions assez surpris que les chutes soient aussi aménagées pour la visite. En effet, il existe plusieurs petits sentiers, un petit train, des lieux de restauration et différents passages sous forme de passerelles pour voir les chutes de différents points de vue.

Le passage supérieur, el paseo superior

Le passage supérieur permet d’admirer les chutes en hauteur. Cela signifie que les passerelles nous mènent là où les chutes commencent. On découvre alors d’un côté une eau calme et limpide entre les îlots de végétation et de l’autre côté, un bruit parfois assourdissant où l’eau chute et s’écrase contre les rochers. Le passage supérieur (signalisé de couleur rouge sur la carte après l’article) forme une boucle de 1,7km. Nous avons pris notre temps (2 heures) pour observer le paysage et prendre une multitude de photos !

Nous avons d’abord rencontré quelques-uns des habitants des chutes d’Iguazu en scrutant à travers la végétation : oiseaux, papillons, coatis et singes. Les papillons sont superbes ! En hiver, on peut en voir quelques-uns, mais en été il y en a à foison !

Ensuite, les passerelles nous mènent au-dessus de l’eau et dévoilent petit à petit le paysage des fameuses chutes d’Iguazu. On profite alors d’une dizaine de points de vue au-dessus des chutes et de ce paysage magique ! Enfin, le parcours nous mène en amont des chutes. L’eau est étrangement calme, nous entendons les bruits de nos pas et les sifflements des oiseaux.

Le passage inférieur, el paseo inferior

On rejoint le passage inférieur. Ce sentier comporte pas mal d’escaliers et mesure environ 1,7km. Il nous permet de découvrir au fur et à mesure un panorama des chutes. Puis, on aperçoit au loin la gorge du Diable ! Ces chutes sont hyper larges et se trouvent bien plus loin.

On observe aussi l’Isla San Martin, petite île coincée entre les chutes et surplombée par une cinquantaine d’oiseaux (pour la plupart, des vautours noirs, appelés aussi « Urubu » ou « Jote » en espagnol). À la fin du passage inférieur, on peut accéder aux bateaux permettant de se rendre sur l’île (compris dans le prix du billet). C’est à ce moment-là qu’on croise les doigts pour que la plage qui borde l’île soit assez grande pour accoster sinon, c’est foutu ! On embarque sur le bateau pour quelques minutes et on en profite pour voir les chutes d’Iguazu de face.

visite chutes Iguazu parc national cote Argentine informations pratiques plage isla san martin

En été lorsque le courant n’est pas trop fort, on peut même profiter de la plage et se baigner dans une zone délimitée ! Pas mal comme plage, non ? La Isla San Martin est minuscule, en une petite heure, on a fait le tour. On peut y voir les oiseaux de plus près et profiter du superbe point de vue donnant sur les chutes ! On en profite pour pique-niquer. Heureusement, on avait acheté des empanadas qui déchirent avant de venir visiter les chutes d’Iguazu.

La Garganta del Diablo ou la Gorge du Diable

La « Garganta del Diablo » ou « Gorge du Diable » (attention, rien à voir avec la Garganta del Diablo de Tilcara) sont les chutes qui se trouvent un peu plus loin que toutes les autres chutes qu’on a pu vous montrer (4,8 km). En effet, il y a petit train qui nous emmène en une petite quinzaine de minutes à la passerelle permettant d’accéder au point de vue des Gorges du Diable. Ou pour les plus courageux, il suffit de suivre le sentier qui longe les rails du petit train. On emprunte ensuite les passerelles pendant une quinzaine de minutes. On s’arrête pour voir les tortues qui font bronzette sur les rochers, les martins pécheurs et les poissons.

On arrive enfin à la Gorge du Diable, on se trouve à l’origine de la chute, juste au moment crucial où l’eau va plonger dans un tourbillon de brume. C’est envoûtant ! On admire aussi les autres chutes et on voit les deux points de vue principaux du côté brésilien.

Nos conseils pratiques

Visite

  • Pour éviter la foule, n’hésitez pas à vous lever tôt. Allez-y du lundi au vendredi et vérifiez bien que ça ne corresponde pas à un jour férié ou aux vacances des argentins.
  • Le parc ouvre à 8 heures et ferme à 18 heures. Néanmoins, les chutes de la Garganta del Diablo ne sont accessibles par le petit train que jusqu’à 16h15 et le sendero Macuco n’est ouvert que jusqu’à 15 heures.
  • Le parcours idéal pour visiter les chutes d’Iguazu en prenant en compte la fréquentation touristique et la lumière du soleil : emprunter le passage supérieur, puis le passage inférieur. Si la Isla San Martin est accessible, on y accède depuis la fin du passage inférieur. Si vous avez le temps, parcourez le sendero Macuco qui vous mènera à une petite chute à travers la jungle. Et enfin le clou du spectacle : la Garganta del Diablo. Si vous commencez par la Garganta del Diablo, vous risquez de ne pas voir grand chose à cause de la réverbération du soleil dans la brume générée par les cascades.
  • C’est peut-être le moment d’utiliser votre imperméable ! À l’extrémité de certains points de vue, la brume et les éclaboussures des chutes peuvent surprendre. Pensez aussi à protéger votre matériel photo si vous en avez.
  • Aucun risque de se perdre à Iguazu, il y a des panneaux partout et les sentiers sont très délimités. Pour info, pour visiter le côté brésilien, il faut compter entre 2-3 heures une fois rentré dans le parc. Nous n’y sommes pas allés, mais toutes les personnes qu’on a rencontrées nous ont dit que le côté Argentin est plus « complet ». En effet, le parc national est à 80% sur le territoire Argentin et seulement 20% sur le territoire Brésilien.

Les tarifs

  • L’entrée lors de notre venue était de 330 pesos par personne (tarif étrangers) et 80 pesos pour les moins de 12 ans. Les tarifs sont plus intéressants pour les résidents du Mercosur et encore plus pour les Argentins.
  • Le tarif d’entrée des chutes d’Iguazu est passé à 500 pesos par personne le 1er mars 2017… Si vous disposez du visa PVT Argentine, vous pouvez réclamer le tarif résident national (260 pesos, une belle economie…)
  • Si vous voulez visiter les chutes d’Iguazu sur 2 jours, vous avez droit a -50% sur le tarif d’entrée le deuxième jour.

Logement

Plusieurs auberges se trouvent à Puerto Iguazu, la ville la plus proche. La moins chère que nous avons vue en juin 2016 était à 90 pesos la nuit en dortoir, soit un peu moins de 6€ à ce moment-là.

Transport

Plusieurs compagnies proposent leurs services, nous avons pris un bus de l’entreprise Rio Uruguay. Il faut compter 130 pesos par personne et 30-40 min à partir du terminal de Puerto Iguazu pour se rendre à l’entrée des chutes d’Iguazu.

Cet article vous a plu ? Un petit coup de pouce nous le fera savoir et nous encouragera à enrichir ce blog :)

Commentaires

  1. Le diaporama sur le passage supérieur est sublime !

    • Hé oui Laure, mais globalement, tout est sublime quand on visite les chutes d’Iguazu. Cet endroit rend tout le monde euphorique 🙂

  2. Magnifiques et impressionnantes ces chutes !

  3. Vos photos sont incroyables !! J’ai souvent vu des photos des Chutes d’Iguazu, mais jamais personne ne met de photos des chemins qui y mènent.
    Et j’aime particulièrement votre photo d’oiseaux en plein vol, elle est magnifique !! 🙂

    • Oui, c’est vrai. Nous étions d’ailleurs assez surpris que se soit si encadré. Mais, ce n’est pas plus mal vu la foule en été.
      Merci pour le compliment !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *