Passage de frontière entre l’Équateur et la Colombie


Aujourd’hui, on vous parle de la frontière de Rumichaca. Située entre l’Équateur et la Colombie, au niveau de Tulcan du côté équatorien et Ipiales du côté colombien ce passage est très sollicitée. Les Vénézuéliens, connaissant une crise économique sans précédent, sont obligés de fuir leurs pays. Nombre d’entre eux travaillent en Colombie, en Équateur, au Pérou, au Chili et en Argentine. De ce fait, ils sont amenés à franchir les frontières régulièrement pour des questions de visa. Combien de temps faut-il pour franchir la frontière de Rumichaca ? Des voyageurs vous diront 4h, d’autres 10h… Nous, nous aurons mis autour de 6h.

De Otavalo à Tulcan

Otavalo a été notre dernière étape en Équateur. Nous en avons profité pour flâner dans le marché artisanal, y faire de nombreux achats et aller à la lagune Cuicocha. Pour rejoindre Tulcan depuis Otavalo, on a deux options :

  • Pour aller d’Otavalo à Tulcan, nous n’avons pas eu de bus direct. Il paraît qu’il existe, mais nous avons bien cherché dans le terminal et nous ne l’avons pas trouvé. Voici comment y aller avec une correspondance. Il faut prendre un bus à la gare routière d’Otavalo en direction d’Ibarra. Depuis le même terminal de bus à Ibarra, on peut prendre un bus qui nous dépose à Tulcan. Les départs sont réguliers, nous avons volontairement pris un bus un peu plus tard le temps d’assouvir mon envie d’ananas. Comptez 3h30 de trajet au total et environ 4$ par personne.
  • L’autre solution c’est de prendre un taxi depuis Otavalo et de lui demander de vous déposer sur la panaméricaine. Il faut simplement lui préciser que vous prenez un bus pour Tulcan, il vous déposera à l’arrêt prévu. De nombreux bus en provenance de Quito circulent sur cette route. Le trajet dure 3 heures. Avec du recul, cette solution nous semble plus simple et plus rapide.

Ce que vous devez savoir avant de passer la frontière entre la Colombie et l’Équateur :

  • Évitez de traverser la frontière, les week-ends et durant les vacances scolaires.
  • Envisagez de vous lever (très) tôt pour esquiver la queue pendant des heures devant le poste de frontière.
  • Il y a une seule et UNIQUE queue au bureau d’immigration. Que ce soit pour passer de la Colombie à l’Équateur ou l’inverse, on attend patiemment notre tour jusqu’au comptoir dans la même file.
  • Nos sacs n’ont pas été fouillés ni passés dans des machines à rayon X.
  • Une fois que vous êtes devant le comptoir, il n’y a pas d’interrogatoire ou de révision complète du passeport, c’est vite fait bien fait. Le douanier ne prendra d’ailleurs même pas le temps de regarder nos visages pour les comparer à ceux de nos photos de passeport. En tout cas pour nous c’était comme ça.
  • On vous informe également que cette frontière est sécurisée. Il y a des militaires des deux gouvernements et plusieurs agents renseignent les voyageurs. Il y a certes du monde qui fait la queue, mais cela se passe sans cohue. Tout le monde attend et prend son mal en patience.
  • L’attestation prouvant que nous avons été vaccinés contre la fièvre jaune ne nous a pas été demandée.
  • Un billet de retour ou encore un justificatif prouvant notre sortie de territoire future de la Colombie ne nous a pas été demandé.
  • Vous prendrez peut-être un repas sur place. On vous conseille de prévoir quelque chose à grignoter, les prix sont largement supérieurs à la normale et il y a très peu d’offres de restauration.
  • Sachez qu’il n’y a pas de bureaux de change au niveau des deux frontières. Cela n’est pas dramatique, car des personnes proposent d’échanger ses dollars contre des pesos colombiens (vérifiez le taux de change sur une application comme XE Currency par exemple). De plus, les colectivos et taxi acceptent les dollars ou les pesos colombiens. Certes, les tarifs qu’on vous proposera ne sont pas les plus avantageux, mais vous pourrez accéder aux services. Sinon, vous trouverez des distributeurs de billets aussi bien à Ipiales qu’à Tulcan.
  • Les Français disposent de 90 jours pour découvrir la Colombie et c’est la même chose pour l’Équateur. Bon voyage !

Premiers pas en Colombie

Drapeau Colombien

Le drapeau colombien a les mêmes couleurs que le drapeau équatorien

Hop ! Nous voilà en Colombie ! Nous avons sur nos passeports les fameux tampons. La frontière se trouve à quelques kilomètres de la ville d’Ipiales. Nous avions prévu d’y faire étape, d’une part pour visiter le sanctuaire de Las Lajas et  son emblématique église, d’autre part, parce qu’il était bien 22h passé ! Pour rejoindre le centre-ville ou encore la gare routière depuis le poste de frontière, il y a deux possibilités :

  • Prendre un taxi : le coût est de 3,50$ et prend une quinzaine de minutes. Nous avions opté pour ce mode de transport, car à cette heure-ci les colectivos ne passaient presque plus.
  • Prendre un colectivo : il vous emmène jusqu’à la gare routière d’Ipiales. De là, on peut rejoindre des dizaines de grandes lignes pour rejoindre les villes les plus proches (Cali, Popayan, Pasto) jusqu’à Bogota et Medellin.

Si vous ne comptez pas vous arrêter à Ipiales (parce que vous avez lu notre article sur le sujet 🙂 ), il y a également des bus qui desservent plusieurs grandes villes du sud du pays. Ils se garent à la sortie du bureau d’immigration colombien et on achète directement son titre de transport à bord. Les bus vont vers Pasto, Popayan, Cali et certains jusqu’à Bogota !

On ne vous conseille pas d’arriver si tard à Ipiales, anticipez au maximum votre heure d’arrivée pour commencer à faire la queue et ainsi passer les formalités administratives rapidement. On vous dit pourquoi vous ne devrez pas trop traîner à Ipiales dans cet article.

La frontière à Mataje entre la Colombie et l’Équateur près de la côte présente des risques d’insécurités. Pour l’histoire, trois personnes (un journaliste, un photographe et leur chauffeur) ont tout d’abord été kidnappées puis tuées en mars 2018 (Article sur Le Monde relatant des événements par ici). On vous recommande évidemment de ne pas passer par cette frontière pour votre sécurité.

Partager sur Pinterest :

Drapeau De La Colombie Au Passage De Frontière Avec L'équateur

Passage de frontière entre l’Équateur et la Colombie
5 (100%) 1 vote

Cet article vous a plu ? Un petit partage nous le fera savoir et nous encouragera à enrichir ce blog :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *